L’Art pariétal en question (2)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’art rupestre en Australie avec Margaret Katherine


A la suite de Jean-Michel Geneste et de ses propos sur l’art pariétal, nous nous sommes intéressés à Margaret Katherine, célèbre spécialiste de l’art rupestre australien.
Margaret Katherine, propriétaire de sites d’art rupestre en Australie, était l’une des plus anciennes dépositaires du savoir de la tribu « Jawoyn » de la Terre d’Arhem, un territoire australien équivalent à la surface d’un département français. Elle devint la clef d’entrée incontournable du site de Gabarnmung pour tout visiteur dûment patenté ou chercheurs scientifiques. Née non loin de Katherine (qui fait maintenant partie du Jawoyn Aboriginal Land Trust), elle est décédée en 2008.


Apprentissage sur le terrain

Margaret vécut tout d’abord dans cette région et passé sa petite enfance à parcourir le pays « Jawon » en compagnie de ses parents, « à chasser, à piéger et à manger des buissons ». Jamais elle ne fréquenta l’école, apprenant tout de sa culture de ses grands- parents. Adolescente, elle travaillait à l'hôpital Katherine. Vers 1960, la police déménagea la famille à Beswick Creek, qui devint plus tard Bamyili et qui est maintenant Barunga ; elle y a vécu pour le reste de sa vie. Elle était une aînée « Jawoyn » et a siégé au Conseil des aînés. Elle parlait Kriol, Jawoyn, Mialli, anglais et Ngalkbon. Elle a co-écrit de nombreux livres sur la culture, la langue, les plantes, les animaux et les traditions ancestrales. Elle collabora de nombreuses fois avec Jean-Michel Geneste, le spécialiste de l’art pariétal, et fut invitée à découvrir les sites nationaux majeurs.
 
 

​Ressenti « universel »

Venue pour assister et participer au colloque international « Arts rupestres, territoires et sociétés », qui s’est déroulé aux Eyzies, (septembre 2013) , elle découvrit Pech Merle, Lascaux… C’était son premier voyage en Europe. Après la visite, elle a livré ses impressions sur la grotte et devant les peintures et a « ressenti la présence des esprits et affirmé que ces derniers protégeaient la cavité » face à un certain nombre de fresques. Margaret s’est émerveillée de la beauté géologique de Pech Merle, trouvant qu’à certains endroits, « il suffirait de nettoyer un peu le sol pour pouvoir y dormir en toute quiétude » ! Reçue à Paris à son arrivée, elle visite les sites du Sud-Ouest de la France et du nord de l’Espagne, avant de participer au colloque, accompagnée de délégations importantes de chercheurs australiens, russes et français.

​En charge du site de 'Gabarnmung'

Portrait de Jawoyn Elder, Margaret Katherine 2015 John Gollings, tous droits réservès
Portrait de Jawoyn Elder, Margaret Katherine 2015 John Gollings, tous droits réservès
Elle reçut dès 2010 des missions archéologiques conduites par des chercheurs de deux universités australiennes, Monash et South Queensland, mais aussi des scientifiques français de l’université de Bordeaux I, du laboratoire Edytem de l’université de Savoie et du centre national de préhistoire.
Cela ne fait que quelques années que le peuple Jawoyn a autorisé l'étude de 'Gabarnmung', considéré comme sacré et caché depuis des siècles. Situé dans le sud-ouest d'Arnhem, en Australie se trouve un monument en pierre créé par les Australiens d'origine il y a 50 000 ans. Cette partie du pays Jawoyn,   Nawarla Gabarnmung est un exemple incroyable d'ingénierie d'un abri sous-roche jamais vu ailleurs à cette époque de l'histoire ancienne. Signifiant « trou dans le rocher », « passage » ou «vallée ouverte du centre» par le peuple Jawoyn,  Margaret Katherine, a la responsabilité de veiller à la sécurité de cet endroit très spécial aujourd’hui. L’étude des sites et abris sous roche de Nawaria Gabarnmang a permis une datation de l’occupation de près de 50 000 ans et a révélé des peintures d’une richesse incroyable de 29 000 ans.
Nos tentatives d’obtenir l’autorisation de nous rendre sur le site se sont révélées infructueuses lors de notre dernier séjour australien. Néanmoins, comme vous le verrez prochainement, nous avons ramené moults sujets sur les Aborigènes et les sites « souterrains ».

 

Nombreux articles sur l'Australie rupestre dans la rubrique Globe Troglo : 
https://www.troglonautes.com/Troglodyte-Dundee-Nawarla-Gabarnmang_a2393.html
https://www.troglonautes.com/Troglodyte-Dundee-le-Sacre-foule-aux-pieds-1_a2398.html
https://www.troglonautes.com/Troglodyte-Dundee-le-Sacre-foule-aux-pieds-2_a2399.html


A suivre… : Pleins feux sur l’Australie, La culture aborigène en question
« Cata » culturelle pour les aborigènes
 
A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes   


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 26 Mars 2020 à 10:00 | Lu 352 fois