Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (3)


Pour que la convention de l’Unesco soit respectée, il faut que l’instance dispose d’un outil adapté : la Mission Val de Loire, et d’un programme en adéquation avec la nature du site : le plan de gestion. Nous vous en présentons la substantifique moëlle dans le sujet qui suit.
Comment se concrétisent sur le terrain les directives de l’UNESCO, comment les « partenaires » gérent ils, sous contrôle de la Mission Val de Loire, c’est le troisième volet de notre enquête.
La mise en application des règles édictées par l’UNESCO, sous le couvert de la Mission Val de Loire se traduit par l’exécution d’un plan de gestion du site inscrit. Il s’agit d’un document de référence permettant de s’assurer de la protection et de la gestion effective de cet espace. L’Etat français s’est ainsi porté garant de la pérennité de l’inscription devant la communauté internationale, en concertation avec les régions Centre et Pays de Loire et l’ensemble des collectivités publiques du Val de Loire.


3 . L’empreinte Unesco, Val de loire

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (3)

 Le plan de gestion dans la réflexion
Depuis le 30 novembre 2000, le Val De Loire qui s’étend de Chalonnes à Sully-sur-Loire est inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Sa grande superficie (280 kms de long), le nombre, la variété des acteurs et l’émergence de contestations autour de nouveaux projets impliquent l’acceptation d’un référentiel commun pour une gestion partagée de ce territoire.
Le document actuel se compose de quatre volets :
Quelles sont les valeurs identitaires ayant justifié l’inscription ? la description de la V.U.E (Valeur Universelle Exceptionnelle)
Quelles sont les menaces qui risquent de peser sur ces valeurs ?
Quelles orientations pour protéger cette V.U.E ?
Quelles actions sont entreprises par l’Etat ?
 
Le plan de gestion dans l’idéal
Une fois, cette reflexion dégagée, elle doit développer les actions conséquentes, à savoir :
programmer des travaux spécifiques de restauration et d’entretien des ouvrages patrimoniaux
tenir compte de ceux ci lors de la conduite et la réalisation de projets de nouveaux aménagements
 
 
Le plan de gestion dans l’action
Une élaboration concertée
Une première version du projet de plan de gestion a été élaborée par les services de l’Etat (Diren Centre et Pays de Loire, DRAC Centre, SDAP des quatre départements concernés) avec le concours de la Mission Val de Loire.
 Les ministères de la Culture et de l’Ecologie qui assurent le lien avec l’UNESCO ont validé la démarche et cette première version du plan de gestion.Il a reçu l'aval du Comité national des Biens français du Patrimoine Mondial le 28 septembre 2009 et a été présenté le 29 septembre en Conférence territoriale du val de Loire.
 A partir de la première version du document, s'est engagée une période de concertation :- avec les régions Centre et Pays de la Loire, qui co-animent avec l’État la conférence territoriale
- avec l’ensemble des collectivités (communes, communautés de communes, conseils généraux) menée dans chacun des départements sous l'égide du préfet,
La version actuelle du document a été consolidée en prenant en compte les avis des collectivités et associations.  
Il appartient maintenant aux collectivités locales de s’engager dans la mise en œuvre de ce plan de gestion.
 
Le plan de gestion dans la réalité
84% des 197 collectivités ont délibéré dont 144 communes, maîtres d’ouvrage du site, les 5 villes et 5 communes d’agglomérations, 10 communautés de communes, 2 conseils généraux. 28 collectivités ne se sont pas encore exprimées. 5 délibérations émanant de communes rurales sont défavorables et 14 délibérations émettent des réserves relatives à l’urbanisation, l’espace réservé à des activités économiques, le maintien d’une constructibilité suffisante, l’intégration des énergies renouvelables, la gestion des espaces agricoles et forestiers
Le soutien affirmé à l’inscription UNESCO est entériné. Il s’agit maintenant de savoir comment vivre demain dans un espace à haute valeur patrimoniale, quels atouts le Val de Loire peut utiliser pour son développement, de quels accompagnements techniques et financiers il peut disposer.

Pour exemple, prenons donc celui qui nous est cher, nos troglos... comment peuvent ils s’intégrer dans cette stratégie ? À suivre, l’article : “ la stratégie de l’entonnoir”...

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (3)


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 27 Octobre 2012 à 12:26 | Lu 248 fois