Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (2)


Lors du propos précédent, nous avons évoqué dans ses grandes lignes le vaste projet lancé il y a une quarantaine d'années, et dont Christina Cameron a retracé l'historique aux derniers rendez-vous du Val de Loire. Nous nous attachons ici à présenter le formidable outil que constitue la Mission Val de Loire.


2 . Mission

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (2)
Après l’UNESCO, la mission Val de Loire , créée en mars 2002 par les Conseils Régionaux du Centre et des Pays de la Loire, est l’organe opérationnel du dispositif de gestion du site inscrit. Elle s’engage dans la préservation, la valorisation et l’animation du site et de son inscription. Elle constitue, outre le lien qui relie l’UNESCO aux acteurs du site inscrit, le moteur d’une stratégie rigoureuse mise en place par l’instance internationale.

Rôle et dispositif

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (2)
Il s’agit d’un syndicat mixte interrégional, présidé alternativement par chaque région par mandat de trois ans. Le financement de la Mission est assuré par les deux régions fondatrices du Syndicat mixte avec la répartition suivante : 2/3 pour la région Centre et 1/3 pour la région Pays de la Loire. L’Etat participe au financement d’études et d’actions conduites au titre du volet patrimoine du Plan Loire Grandeur Nature.
Le Comité syndical chargé du suivi de son activité, composé d’élus régionaux, se réunit 3 à 5 fois par an et se charge des missions suivantes :
 
- Contribuer à la valorisation du site Val de Loire patrimoine mondial de l’UNESCO dans le respect de l’intégrité du paysage
- Renforcer l’attractivité du Val de Loire patrimoine mondial
- Utiliser le label UNESCO, avec le concours de la Mission Val de Loire
- Se concerter avec les différents partenaires institutionnels pour instaurer un échange permanent d’informations
- Participer à des actions de coopération avec les collectivités territoriales des sites inscrits
- Développer des programmes d’actions pour la mise en valeur de l’environnement et du patrimoine bâti,  la sensibilisation et l’éducation des scolaires, l’information du grand public

Les rendez-vous du Val de Loire

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (2)
Ils constituent un des modes de fonctionnement du Comité de développement.
Les objectifs de cette journée sont multiples : 
- Favoriser l’échange et l’expression des acteurs du Val de Loire
- Capitaliser les expériences
- Apporter des regards extérieurs (dimensions nationale et internationale)
- Alimenter la réflexion sur un projet de développement du Val de Loire à l’échelle du site (éléments de prospective)
- Informer les acteurs des activités de la Mission Val de Loire

L’édition 2012-10-18
Lors de cette 9e édition des Rendez-vous du Val de Loire, la Mission Val de Loire a souhaité permettre au plus grand nombre de participants d’apporter leur contribution.
L’après-midi a été ainsi consacré à la présentation d’une cinquantaine de projets portés par les acteurs du site inscrit, dont l’incontournable Fondation du Patrimoine et bien sûr  le CTATP et les Intraterrestres en ce qui concerne le troglodytisme. Ce temps de découverte, de rencontres, de partage  fut l'occasion de s'intéresser aux initiatives développées dans le Val de Loire.
La journée achevée, les  participants sont repartis avec le recueil des 50 panneaux  et la bannière réalisée  pour chacun des projets. Les séances 20mn / 20 personnes n’ont pas désemplies  et ont donné lieu à des débats. Les ateliers ont également permis des échanges en petits groupes de 6-7 personnes avant une table ronde générale . 
 


Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (2)
 
L’inscription sur la liste du patrimoine mondial crée des obligations de protection, de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel et naturel afin d’assurer la transmission aux générations futures.
Le label patrimoine mondial de l’UNESCO est un véritable atout pour le Val de Loire, renforçant les arguments touristiques avec un avantage médiatique plus fort et une activité accrue auprès des touristes français et étrangers. La perte du label aurait des répercussions considérables sur le développement durable local ainsi que sur le tourisme en raison du déclin de l’activité économique en milieu rural. Il était important de sceller cet ensemble, c’est chose faite avec la mise en place des plans de gestion.
A suivre.



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 19 Octobre 2012 à 08:25 | Lu 314 fois