Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (1)


Les Rendez-vous du Val de Loire, organisés tous les 18 mois par la Mission Val de Loire, permettent de réunir l’ensemble des acteurs du Val de Loire pour réfléchir sur les enjeux et les actions liés à l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial des sites inscrits à l’Unesco.
Les derniers se sont déroulés au Centre de Congrès Léonard de Vinci à Tours, le 3 octobre dernier. L’ association Les Intraterrestres et les Trogs se sont rendus à l’invitation faite par la Mission qui les avaient sélectionnés pour y participer.
Cela nous a permis de mieux appréhender la place occupée par la problématique troglodytique dans cette vaste et périlleuse entreprise qu’est l’inscription au Patrimoine Mondial de L’Unesco. Quatres sujets à suivre :

- La Grand messe de l’Unesco,
- « L’interface » Mission Val de Loire,
- Le plan de gestion mis en place dans le Val de Loire
- La place du troglodytisme dans tout ce vaste système


1 . Unesco, mission impossible ?

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (1)
Le patrimoine est l’héritage du passé dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir, au-delà des frontières. Nos patrimoines culturels et naturels sont deux sources irremplaçables de vie et d’inspiration. Ce qui rend exceptionnel le concept de patrimoine mondial est son application universelle. L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Cela fait l’objet d’un traité international intitulé "Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel"  adopté par l’UNESCO en 1972. C’est un processus de longue haleine, soumis aux aléas politiques, contraint de s’adapter à son époque, de se transformer, tout en gardant ses objectifs originels. La machine est lancée, et peut nous permettre nous les troglodytes d’y trouver… refuge.
 

Quarante ans…

Les Rendez-vous du Val de Loire, édition 2012 (1)
Cela ne s’est pas fait sans mal (Mali, Alep, Bassorah... sont des sites en danger), après les temples d’Afghanistan où troubles politiques et états de guerre enterrent toute velléité de conservation du Patrimoine. Les prises de conscience et les changements de mentalité ont bouleversé les données de départ. Dorénavant il s’agit non pas de préserver pour conserver, mais pour créer.
Signer la convention signifie aussi d’accepter les règles du jeu. Si certaines valeurs ne sont pas respectées, un site, un état peut sortir de la Liste du Patrimoine inscrit. Ainsi le projet de construction d’un pont en Australie qui allait à l’encontre des objectifs de la convention a contraint le gouvernement australien à retirer la zone concernée. Toutes ces décisions et actions constituent la mission d’organismes diligentés sur place, d'où le rôle de la mission Val de Loire.
 
A suivre... "Mission"
 
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 10 Octobre 2012 à 05:12 | Lu 352 fois