Un ermitage "troglo" à Gorafe


Les cuevas de torriblanco : Lorsque vous quittez le village Gorafe pour rejoindre Grenade, après avoir serpenté sur la GR 6100 au-dessus des précipices, faites une halte en haut du plateau, au niveau de "Parque Megalitico". Sur le parking, vous découvrirez un petit écriteau discret avec un dessin d’oiseau qui ressemble à une pie, indiquant « Alojamento rural, Cuevas el Torriblanco, à 4,4km ». C’est là que l’aventure commence…


Un troglo au bout du chemin

Un ermitage "troglo" à Gorafe
Même si n’êtes pas équipé d’un 4x4, vous pouvez vous engager sur la piste de terre qui vous conduit vers ces mystérieuses cuevas. Le chemin longe de nombreux mégalithes, qui font la fierté du village de Gorafe. Sur votre gauche,  le ravin qui plonge vers le village, sur votre droite des champs labourés et quelques pins parasols aux formes tortueuses. Derrière nous, l’éclat enneigé de la Sierra Nevada. Puis, le chemin s’enfonce dans les rangs d’arbres fruitiers dépouillés de leurs feuilles, probablement des pêchers (pour faire la confiture de melocoton). La voiture rebondit sur la terre rouge, toujours droit devant. Soudain, la piste tourne vers la gauche. Le cimetière et  le village apparaissent  loin en contrebas. Quant aux cuevas, elles sont annoncées par la girouette d’une éolienne et quelques panneaux solaires. Trois cheminées dépassent du bord de la falaise. Nous sommes arrivés. Hélas, personne à l’horizon pour nous faire visiter les caves qui semblent pourtant préparées dans l’attente de visiteurs.

Una cueva, Nada Mas !

Un ermitage "troglo" à Gorafe
Nous accédons à pied  aux trois caves par une terrasse qui domine le paysage grandiose. Face à nous, l’horizon des montagnes rouges et la vallée profonde, plantée d’oliviers. Nada mas!. Je me prends à rêver. Il nous faut rester à Gorafe une semaine de plus, venir  s’installer dans ces cuevas isolées, avec quelques  réserves de nourriture et rester là, juste à contempler le ciel et à écouter le bruit du vent. Un lieu sublime et loin de tout. Hélas, il nous faut reprendre la route et repartir vers notre vie quotidienne.  Mais je n’ai pas manqué de noter le numéro de téléphone inscrit sur le petit panneau. Par le miracle d’internet, j’ai pu découvrir qu’il s’agit d’une ancienne bergerie abandonnée depuis 60 ans, réhabilitée en gîtes. D’après les photos, le site est bioclimatique et fonctionne de façon autonome grâce aux panneaux solaires et à l’éolienne. Le confort est au rendez-vous, avec un aménagement typique de cueva espagnole.  Je ne suis pas jalouse : si vous avez l’occasion de revenir avant nous dans ce lieu retiré, je veux bien partager cette découverte avec vous, à condition que vous me racontiez les nuits passées sous les étoiles de Gorafe…
Voici les coordonnées  de cet ermitage troglo découvert le  jour de la Saint Sylvestre 2011:
Cuevas el Torriblanco
Tel : +34 659 84 43 83
www.cuevaseltorriblanco.es
reservas@cuevaseltorriblanco.es
 
 Lady Trog


Rédigé par Renée Frank le Lundi 9 Janvier 2012 à 07:07 | Lu 468 fois