USA : et si on parlait géologie ? (2)

Globe troglo : Made in USA, TROGS et Cie


Difficile de faire plus bref : à retenir, la région qui regroupe 4 des Etats Unis connaît une évolution géologique qui remonte à quelques 850 millions d’années : la terre est plus que « vivante » et s’exprime particulièrement ici. Voici un rapide aperçu chronologique.


Une page de l’histoire particulièrement violente depuis 850 millions d’années

850 MA ( millions d'années )  : Formation d’un rift dans l’ouest du continent américain : la partie occidentale se détache et s'éloigne, créant un fossé abrupt qui existe toujours sous la bordure occidentale du Plateau, à la limite du Basin and Range
570 MA :  Amérique du nord et Europe ne forment qu’un seul continent qui dérive, la région des plateaux est immergée sous des mers chaudes. Les mouvements tectoniques en profondeur créent des phases d’érosion et d’accumulation de roches :  dépots de calcaires, sables siliceux, grès et molasses.
320 MA : le plateau se transforme dans un premier temps en désert, puis retourne s’immerger : périodes de sédimentation, puis d’érosion, réapparition des dunes : Monument Valley se fige… Phénomènes de subduction, dérive des continents, le bord du Plateau du Colorado s’élève.
150 MA (fin du Jurassique) : le continent nord américain commence à se séparer de l'Europe. Crues, disparition des dinosaures, formation de schistes bitumineux, réserve d’hydrocarbures pour le futur…
50 MA : l'ouest du Plateau s'enfonce alors que la partie orientale est au sec et se relève!  La surrection des Rocheuses va durer 20 millions d'années. Le plateau se trouve largement au-dessus de la mer.
30 MA : le continent atteint le rift des plaques du Pacifique. La subduction cesse progressivement. La plaque Pacifique se soude au bord du continent, et commence à l'entraîner vers le nord-nord-ouest, créant un réseau de failles dont la plus célèbre est celle de San Andreas, qui traverse la Californie.
Alors qu'une partie du continent s'avachit, le Plateau du Colorado se fissure à peine. Le magma profite des passages : des volcans jaillissent, empilent leurs cônes multipliés, étalent de vastes couches de basalte et de rhyolite, dont l'épaisseur vient encore renforcer le Plateau.
10 MA : après une longue période de volcanisme très actif, le plateau granitique ancêtre de la Sierra Nevada bascule. La partie occidentale s'enfonce. L'angle qui forme aujourd'hui la chaîne s'élève à haute altitude. Comme par l'effet d'un levier, le Basin and Range et le Plateau du Colorado sont soulevés eux aussi. Cette augmentation de dénivelé accélère le creusement des canyons, qui ont déjà pour la plupart un tracé très proche de celui que nous connaissons.
L'érosion, depuis, travaille, enlève, dépose ailleurs. Les spécialistes calculent qu'il ne faudrait que 20 millions d'années au Colorado et à ses affluents pour araser le Plateau du Colorado (qu'il a fallu plus de 400 millions d'années pour construire), et ne laisser que la plaque vieille de deux milliards d'années dont le fleuve a déjà dégagé une partie au fond du Grand Canyon.
 
 

Et l’homme dans tout ça ?

Sur ce territoire, une concentration exceptionnelle de « Parcs nationaux » illustrent l’action des forces qui régissent notre planète, dérive des continents, collision des plaques tectoniques, volcanisme, à l’origine de la montée du Plateau du Colorado à 1400 mètres d’altitude.
Nous découvrirons Monument Valley, Grand Canyon, Petrified Forest, Antelope Canyon et Colorado Spring, conscients que nous ne visitons qu’une infime partie de ces majestueuses contrées, souvent désertes parce que rudes et hostiles.
Il s’agissait bien entendu de partir à la découverte des habitats, des migrations indiennes, du mystère de Mesa Verde, de ces populations qui ont tenté et tentent toujours de « séjourner » sur un territoire, rude sur des terres où les Indiens tiennent une place prépondérante, non loin des « earthships » novateurs. Et là, le monde souterrain est en prise directe avec la surface.
 

A suivre :
Mythes et légendes indiennes.
Monument Valley sous contrôle Navajo.
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 31 Août 2015 à 06:01 | Lu 133 fois