Troglodyte Dundee, les grands espaces

Série australienne (1)


Les Trogs sont partis sur les traces de « Priscilla, folle du désert »*. Entre autres choses nous avons traversé l’outback, manqué de heurter un bovidé, évité les pneus éclatés des road-trains et admiré nombre de termitières. Mais surtout nous avons contemplé et sillonné les sites d’Uluru, les Monts Olga avant de nous engouffrer dans les mines d’opale de Coober Pedy.


Le combi est un outil indispensable
Le combi est un outil indispensable
Avant tout, nous avons traversé un continent de part en part, en rejoignant AdélaÏde au sud, partis de Darwin au nord soit 4500 kms de majestueux paysages qui illustrent la variété déconcertante de cette vaste étendue continentale que constitue l’outback.
Bien évidemment nous avons croisé ces aborigènes en mal de vivre qui viennent mettre un bémol au mythe australien, aux facettes citadines et océanes scintillantes comme les sourires des surfeurs.

L'outback vu du ciel
L'outback vu du ciel
Sixième plus grand état du monde, le territoire est constitué d’une île principale et de nombreuses petites îles plus petites dont celle de la Tasmanie. Il présente une multitude de régions biogéographiques différentes, des montagnes enneigées de Tasmanie aux déserts du centre, en passant par des forêts tropicales ou tempérées. on y trouve notamment de nombreux cratères météoritiques ainsi que des formations géologiques hors du commun.
A la fois pays, continent et île, l’Australie, étend ses 7 692 060 km2 de superficie sur une plaque tectonique en grande partie semi désertique et désertique offrant d’immenses pâturages et forêts désertiques cernées par de nombreuses dunes de sable : les programmes d'irrigation ont du mal à y vaincre la sécheresse de sols peu fertiles.

Cap au sud
Cap au sud
L’outback, (deux tiers de l’Europe), quelque peu hostile déroule entre Darwin et AdélaÏde, une série de paysages, ou beauté et monotonie se côtoient : c’est comme si, sans jamais y entrer vous contempliez en avançant des tableaux qui reculent sans cesse. Il est traversé par un long chemin de fer et est devenu une attraction touristique aux multiples attraits. Si ce territoire peut sembler parfois désolé de nombreuses espèces animales  issus du marronnage ont réussi à s’adapter au climat chaud et sec de cette région. Dingos, dromadaires, cochons lapins et renards cohabitent avec les espèces autochtones, kangourous, kaolas, emeus, perruches…
 Après l’agriculture et le tourisme, l’exploitation minière est la principale activité économique du pays très riche en fer, aluminium, manganèse et uranium.
On y trouve également nickel, plomb et zinc et les célèbres mines d’opales qui fleurissent à Coober Pedy.

Sydney, métropole moderne
Sydney, métropole moderne
Un peu plus d’un million d’habitants soit moins de 5 % de la population du pays vit dans ces vastes étendues traversées par les célèbres et gigantesques road-trains. Au contraire de l’outback désert et peu urbanisé, les grandes villes océanes (Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et Adélaïde) concentrent une population blanche prédominante à laquelle se mèlent nombre d’immigrants.  Sa population, estimée à environ 24 millions d’habitants en 2016, est principalement concentrée dans les grandes villes côtières (Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et Adélaïde).
La population australienne fait plus que doubler depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, encouragée par un programme ambitieux d’immigration ; elle est passée de 9,4 millions en 1956 à 20,7 millions en 2006. Après 1945, les immigrants venant de Grèce, de Turquie, d’Italie et d’autres pays accroissent la diversité culturelle du pays. En 1973, l’Australie met officiellement fin aux politiques d’immigration discriminatoires, et une grande immigration asiatique apparaît. Les aborigènes se meurent lentement…
 
A suivre.

Une culture en péril
Une culture en péril

Note* / Priscilla, folle du désert (The Adventures Of Priscilla, Queen Of The Desert) est un film australien  de Stephan Elliott  réalisé en 1994 .

Prochain sujet :
Troglodyte Dundee, les Aborigènes
Série australienne (2)
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.

Un périple de rêve
Un périple de rêve


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 7 Septembre 2018 à 13:54 | Lu 114 fois