Savoir-faire, de père en fils.


C’est Troglita qui m’a tiré par la manche et a accroché mon attention, lors des Journées dédiées au Patrimoine auxquelles nous étions conviés. Parmi les exposants désireux de faire partager leur savoir-faire, elle avait été séduite par un “stand” ou régnait une athmosphère particulière. Il faut dire qu’il s’agissait d’enduits et de tuffeau, son cheval de bataille, et du savoir-faire distillé par l’entreprise familiale “Cottenceau”.


Le père

Savoir-faire, de père en fils.
L’entreprise Cottenceau, du groupe patrimoine Capeb 49, spécialisée en taille de pierre et maçonnerie à St Hilaire du Bois (49) propose encore une fois devant le château de Saumur lors des dernières journées de découverte du Patrimoine, des démonstrations de  maçonnerie de moëllons, enduits et badigeons de chaux, terre crue, bouzillage...... C’est André, le père, qui mène la danse dans le cadre de l’animation « Mécène d’aujourd’hui pour le patrimoine de demain »  en Anjou, initié par la Fondation du Patrimoine. La SARL ANDRE COTTENCEAU est une entreprise familiale de maçonnerie et de pierre de taille, transmise de génération en génération depuis 1923. En 2010, l'entreprise André Cottenceau s'investit dans la préservation du patrimoine du département en devenant membre du club "Mécènes d'Aujourd'hui". André est un animateur né, un formateur averti, il faut le voir animer ce stand où il capte l’attention des enfants comme celle des adultes. La transmission passe aussi par là.

Le fils

Savoir-faire, de père en fils.
A 16 ans et demi,  Sébastien décide de devenir maçon. Suivent deux ans passées chez les compagnons et un tour de France de 6 ans, pour finalement s’installer chez un artisan dans le midi de la France. En 2007, il devient le responsable du pôle maçonnerie de l’entreprise familiale : maçon de père en fils, à l’exception de son grand-père, tailleur de pierre. Sébastien est passionné par son métier, il a toujours baigné dedans, source de richesse tant par la diversité des techniques utilisées que par celle des matériaux.

L'esprit

Savoir-faire, de père en fils.
Depuis 2007, et suite à la crise des énergies, l’entreprise décide de retrouver les materiaux naturels. Elle a toujours su entretenir et conserver les savoir-faires ancestraux. Cette direction ouvre de nouveaux horizons.
Sebastien développe le pôle, utilise des enduits à base de chaux aérienne, à base de terre d'argile, voire en les associant,  si le support le suggère. En aucun cas, il n'utilise de chaux hydraulique, ni de chaux de Neau, et surtout pas de ciment, vous l'aurez compris.
 

La matière

Savoir-faire, de père en fils.
Restons donc terre à terre, Troglita est toute ouïe : l'enduit terre est un enduit transpirant et naturel. Il ramène  de l'inertie (pouvoir d'un matériau "d'engranger" de l'énergie et de la restituer). Par voie de conséquence, il donne une sensation chaude au mur et induit une économie de chauffage.

Conseils : pour vos enduits, prenez l'avis d'un professionnel, il étudiera le support, l'ensemble des aménagements (diagnostic du mur, brique, plâtre, tuffeau... enduits existants) et examinera le projet d'aménagement futur. Cette démarche assurera la cohérence du vôtre et la pérennité des vos enduits.

Une recette : suivant les sables utilisés, il faut varier le dosage de la chaux. On utilise un volume moins important de sable de grosse volumétrie avec un volume de chaux identique.
Exemple : 9 volumes de sable (gros grain)  pour 4 volumes de chaux, soit 14 volumes de sable (très fin) pour 4 volumes de chaux.

L'enduit à fleur de peau.
André Cottenceau -  Maçonnerie et taille de pierre
49310 St Hilaire du Bois T : 02 41 75 06 18

Sujet réalisé  par "Troglita" (Chantal Bouin).


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 13 Octobre 2012 à 06:38 | Lu 847 fois