Petites histoires de troglos entre amis (1)

Il était une fois…


Le Monde Souterrain est peuplé de mythologies, de royaumes disparus, de personnages étonnants. Outre-tombe regorge de petites anecdotes à mi-chemin entre imaginaire et réalité. Au fil de notre incessante quête, nous avons rencontré des personnages curieux, méconnus voire tombés dans la désuétude et l’oubli. Nous avons décidé de vous les présenter, dans des rubriques courtes, tels qu’ils nous sont apparus. Aujourd’hui : Saint Denis.


Nous sommes rue Pierre Nicole dans le 5ème arrondissement de Paris. Peu de passants soupçonnent que sous leurs pas se cache une crypte, celle de l'ancienne église Sainte-Marie-des-Champs (édifiée au VIIe siècle par Saint Eloi) détruite sous la Révolution. C'est là que la conversion des Gaulois de Lutèce au christianisme a débuté par l'intermédiaire de l'évêque Saint Denis. « C'est ici même que Saint Denis (IIIe siècle) s'est réfugié pendant les persécutions », précise Nicole Bériou, historienne et vice-présidente de l'Association pour la sauvegarde de la crypte Notre-Dame-des-Champs. L’ancienne carrière devint une crypte avant d’être comblée à la Révolution et restaurée au 19ème siècle par les Carmélites avant de tomber définitivement dans l’oubli cachée sous un parking…
Un autre site oublié dans les hauteurs de Montmartre est directement relié au premier. Une grotte de gypse faisait partie de l’Abbaye de Montmartre (le Martyrium des sœurs bénédictines). Elle aurait été bâtie sur les lieux mêmes de l’exécution de Denis (Dyonisos).
La légende voudrait que exécuté à Notre Dame des Champs, l’evêque aurait saisi sa tête et marché jusqu’à l’actuelle Basilique Saint Denis.
 

Restauration de la crypte

Depuis 2012, des problèmes d'inondations ont sérieusement endommagé le site. Les amoureux de la crypte réunis en association ne peuvent malheureusement pas grand-chose pour préserver les lieux. « Grâce à un don, l'accès a pu être un peu sécurisé. Mais il faudrait assurer l'assainissement du site avec de gros travaux de ventilation », soupire Nicole Bériou. Coût estimé : plus de 30 000 €. L'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, consciente de l'importance des lieux, a attribué un prix à l'association pour l'aider dans son combat. Et la maire (LR) du Ve, Florence Berthout, a déposé un vœu lors du dernier Conseil de Paris afin de mobiliser la Ville sur le sujet. Objectif : inciter la mairie de Paris à prendre en main elle-même la gestion du site dont elle est, selon une étude de la direction des affaires juridiques, copropriétaire avec les habitants des deux immeubles qui surplombent la crypte.
 

Saint Denis (Dyonisos)

Saint Denis est un saint tutélaire à la vie légendaire et le premier évêque de Paris. La cité se nomme alors Lutèce. Personnage légendaire venu d’Italie pour évangéliser les Gaules, il s’établit dans les faubourgs de la cité romaine, rassemblant dans une ancienne carrière ses fidèles pour y lire la messe. Mais le préfet trouvant suspect ce nouveau prêcheur le fit arrêter et emprisonné. En  280, il fut finalement exécuté sur la colline de Montmartre.
 
 
Prochainement : le Diable Vauvert.
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 20 Novembre 2017 à 08:16 | Lu 147 fois