Patrimoine souterrain méconnu, Varzy

Varzy, intraconnectée


Notre territoire recèle de nombreuses richesses encore mal ou peu connues. Grâce aux bienfaits (pour une fois) de la toile. Ainsi Varzy, petit joyau tranquille de la Nièvre.
« Les souterrains font partie de l'imaginaire collectif mais représentent aussi un champ d'études passionnant. Ce groupe rassemble archéologues, spécialistes et toutes les personnes intéressées par l'étude du patrimoine souterrain . Les membres partagent leurs découvertes et publications dans le respect de la protection du patrimoine. » Bienvenue chez les Amis des Souterrains, (page que vous pouvez retrouver sur FB)
C’est par leur intermédiaire que nous découvrons le patrimoine souterrain discrètement méconnu de ce petit village de France et de Bourgogne.


La Nièvre

Nous avons pu dénicher un rapport effectué en Aôut 2010 (BRGM-57651-FR) qui fait état de la présence d’un certain nombre de cavités dans la région.
« L’analyse typologique des cavités recensées dans la Nièvre montre une nette domination de celles d'origine naturelle avec 352 sites (89,8%) généralement situées sur les plateaux calcaires du Jurassique. Les anciennes carrières souterraines sont nettement moins nombreuses avec 19 sites (4,8%) et leurs contours sont très incertains car les particuliers qui les exploitaient n'avaient pas réalisé de plans d'exploitation. Puis viennent les ouvrages civils avec 18 sites (4,6%) surtout représentés par des souterrains-refuges, des caves, des anciens tunnels, des Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines de la Nièvre. 4 BRGM/RP-57651-FR – Rapport final aqueducs, etc. L'examen des Archives de la Défense au Fort de Vincennes nous a permis d'identifier 3 anciens ouvrages militaires (0,8%). » Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines de la Nièvre.

Un passionné du Monde Souterrain à l'oeuvre

« Les caves de la partie haute de Varzy ont de tout temps passionné les historiens locaux et la présence de souterrains a entretenu les rumeurs les plus improbables. Vivement intéressé par le sujet, Johan Makouangou, issu d’une famille varzycoise, actuellement en troisième année à la faculté d’histoire-géographie de Dijon, a décidé de se consacrer à une étude sur les caves médiévales de la cité. Il Il n'a pas hésité à s'engouffrer dans des entrailles très particulières. Et, là, il a découvert, au fil de ses pérégrinations dans les bas-fonds, des choses surprenantes, comme ces caves spacieuses, situées rue du Marché. Celles-ci étaient déjà un peu connues. Mais d'autres non. Comme celles situées rue des Lods ou rue de Vézelay. Bien équipé d’une torche, Johan Makouangou en a visité en tout six, très impressionnantes. Comme par exemple, celle à côté de La Poste. Une immense cave Daillant magnifiquement voûtée dans le style gothique (trois travées sur deux) en offre un premier exemple.
Au café le Goglu, le spectacle est encore plus étonnant : croisées d’ogives, trappes d’accès par le plafond, niches de rangement, départ d’un souterrain comblé sous la rue du four banal, porte murée vers une cave voisine, cloison postérieure au XVIe siècle laissant deviner que l’espace se prolongeait dans les caves du gouverneur et du beffroi de la rue des Lods (vestiges du XIIIe siècle).
Une autre, aussi, a livré ses mystères : celle de l’ancien relais de poste avec cour pavée, conservée dans son jus, a entretenu le suspens. Là encore, au dernier niveau de la cave, un souterrain à moitié obstrué met un terme à la découverte. À noter que ces caves à étages étaient parfois accessibles par un petit escalier dérobé aménagé dans l’épaisseur des murs. C'était plus pratique pour descendre les aliments au frais où se sauver pendant les périodes agitées. Pour Johan Makouangou, il va de soi que ces caves communiquaient entre elles. Parvenu au terme d'un mémoire d'une quarantaine de pages émaillées de plans et de photos, Johan Makouangou est catégorique. « Au vu de l'étendue des découvertes, nous repartons avec encore plus de questionnements ». Il en ressort au moins une certitude : Varzy était déjà une ville intra-connectée au Moyen Âge. » (Le Journal du Centre, https://www.lejdc.fr/varzy/loisirs/insolite/2019/02/03/suivez-le-guide-dans-les-meandres-des-souterrains-de-varzy_13100864.html#refresh)

Alors si vous passez par-là, arrêtez-vous quelques instants… et fouinez dans les environs où le BRGM a identifié nombre de cavités souterraines : « Une évaluation du nombre des cavités a été effectuée pour chaque commune du département. Ce travail a permis de déterminer les communes les plus sensibles vis-à- vis du risque lié à la présence de cavités souterraines. Ainsi, on constate que 117 communes (37,5%) de la Nièvre sont concernées par la présence d'au moins une cavité sur leur territoire. Parmi ces 117 communes, 97 renferment de 1 à 4 cavités, 18 ont de 5 à 19 cavités, le summum étant atteint par Surgy avec 23 cavités et Prémery avec 44 cavités identifiées. »

Patrimoine souterrain méconnu, Varzy
A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 9 Mars 2019 à 16:02 | Lu 47 fois