Nos amies les chauves-souris

Ecosystème


Notre dernière incursion marocaine nous a amené à en apprendre un peu plus sur nos colocataires de grottes et autres lieux troglodytiques. Au cours d’une déambulation dans un des fabuleux jardins qui fleurissent à une quarantaine de kilomètres de Marrakech nous avons découvert une espèce de plante grimpante, la « Selenicereus », ou cactus au clair de lune, « cactus moonlight », originaire d’Amérique centrale, des Caraîbes ou du nord de l’Amérique. L’espèce (Selenicereus hamatus) importée du Mexique a été réintroduite au Maroc dans de magnifiques jardins.


Les fleurs sont grandes et nocturnes, pollinisées par les papillons et les chauves-souris. Le réceptacle porte de petites bractées, des poils et généralement des épines. Les fruits portent de nombreuses épines. Les fleurs sont généralement produites en abondance avec des plantes matures et sont généralement blanches et très odorantes et ne durent qu'une nuit chez la plupart des espèces.

La pollinisation par les chauves-souris

Saviez-vous que nos petites copines sont des pollinisateurs de première importance dans de nombreuses contrées ? La pollinisation est un exemple de service écosystèmique vital sans lequel beaucoup de nos industries clés, comme l'agriculture et les produits pharmaceutiques, s'effondreraient ou rencontreraient des coûts élevés de remplacement artificiel De plus, pour 87 des 115 principales cultures mondiales (représentant jusqu'à 35% de l'approvisionnement alimentaire mondial) de fruits et de graines, on a remarqué que la qualité était directement augmentée grâce à la pollinisation animale. Enfin, les chauves-souris fournissent un large éventail d'autres services écosystémiques dont l'humanité bénéficie en permanence : repousser les invasions d'insectes ou encore produire de l'engrais grâce au guano de chauve-souris.

De l’importance des chauves-souris

On estime sur terre, qu’un mammifère sur cinq est une chauve-souris. Il existe environ un millier d’espèces différentes. Présente sur tous les continents (à l’exception de l’Antarctique) et sur beaucoup d’îles, la chauve-souris est le seul mammifère capable de voler. La petite chauve-souris à long nez (Leptonycteris curasöae) montrée dans POLLEN féconde les cactus colonnaires du Mexique.
Lorsqu’elles visitent ces plantes, les chauves-souris volent en groupes d’une douzaine ou plus. Elles se positionnent au-dessus de la fleur, lèchent le nectar avec leur langue et couvrent leurs museaux de pollen qu’elles transportent ensuite de cactus en cactus. Bien que ceux-ci soient aussi visités par d’autres pollinisateurs, leur évolution a fait d’eux des « plantes à chauves-souris », ce qui semble indiquer que le nombre de chauves-souris à pollen était il y a des centaines de milliers d’années beaucoup plus important qu’aujourd’hui.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 26 Juin 2019 à 13:00 | Lu 104 fois




Nouveau commentaire :
Facebook