Les taupes montent sur les planches

Squatteuses souterraines


Parmi les habitants très spéciaux locataires du monde souterrain, la taupe fait partie des animaux déconsidérés par l'homme. Elles personnifiaient des animaux redoutés et fascinants, des personnages principaux dans des romans et nouvelles pour les adultes et les enfants. Revenons sur les mythes et réalités qui entourent une espèce dite nuisible, faiseuse de golfs improvisés. On les retrouve dans Tom Pouce (conte des frères Grimm), dans La petite Poucette d'Andersen, dans le peuple de l'ombre de Tony Hillerman. Le nom est devenu l'attribut d'espions dormants comme La Taupe de John le Carrè, avant de monter sur scène en 2016.


Taupes underground

La Taupe est un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes de petits mammifères fouisseurs vivant dans des galeries souterraines, dites taupinières. Ce sont des petits mammifères fouisseurs qui creusent et vivent dans des galeries souterraines. Elles naissent avec une vue parfaitement développée, et deviennent aveugles ou presque (selon les espèces) au fil du temps. Nuisibles les taupes ... Bien que certains la considère ainsi, la taupe s’avère être en réalité l’alliée du jardinier. Lorsqu’elle creuse son réseau de galeries entre 15 et 30 cm de profondeur, la taupe aère le sol, l’ameublit, ce qui augmente le pouvoir drainant du terrain (très utile lors de fortes pluies). Ses déplacements souterrains ramènent également les couches profondes de terre à la surface : ce qui participe donc à la bioturbation du sol. Elle enrichit le sol en participant au transfert des éléments nutritifs ou chimiques qui le compose.
 
 

Sur les planches, Welcome to Caveland !

Révélées à la scène par Philippe Quesne en 2016, les taupes, doux mammifères classés à tort dans la catégorie des nuisibles, ont débuté leur petit tour du monde underground. Deux spectacles les ont mises en scène. Dans le cadre de "Welcome to Caveland" (Pour petits, et grands !) se sont tenues : L'après-midi des taupes  et la Nuit des taupes.
 Dans un univers souterrain, sept taupes géantes mangent, boivent, font l’amour, enfantent et constituent un groupe de rock !  "Dans la pénombre de leur existence souterraine, elles manifestent avec joie ce qui caractérise le théâtre, cet art de la caverne où croire ou ne pas croire nous relie à la superbe allégorie de Platon. Bien plus profondément encore, l’univers des cavernes développe et déclenche un imaginaire immédiat remontant à la nuit des temps."
Philippe Quesne auteur dramatique, metteur en scène et scénographe français et Cécile Fraysse metteure en scène de "L'îe aux vers de terre" évoque leurs regards respectifs du monde souterrain dans une émission en podcast sur France culture : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/le-souterrain-45-des-galeries-souterraines-la-scene-de-theatre
 
 
 

Les taupes revivent au Théâtre des Amandiers de Nanterre en 2016, dans un écosystème respectueux de l'environnement. "Le Théâtre comme Art de la caverne... En Europe on est pauvre, on a fait disparaître les monstres et créatures de notre imaginaire..."dit Philippe Quesne en interrogeant notre rapport à l'autre. Soyons pour une fois là aussi empathiques à l'égard de nos co-habitants.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 27 Janvier 2021 à 10:39 | Lu 216 fois