Le manuel du parfait troglo (3)

Rediffusion


Troglita, alertée par les nombreux éboulements notamment de talus et de coteaux, a décidé de vous entretenir des mesures de prévention qui permettent de consolider jardins et coteaux.
A l’attention des propriétaires et de futurs acquéreurs, quelques conseils bien utiles.


Entretien du coteau

Le manuel du parfait troglo (3)
La leçon commence en images
Restaurer votre troglo "tout beau" c’est aussi appliquer des règles inhérentes au coteau :
 - Entretenir une végétation qui fixe les sols et freine le ruissellement tout en limitant les infiltrations. Certaines
essences sont recommandées car plus efficaces.
- Maintenir les surfaces de labour au lieu d’un désherbage systématique qui durcit la couche superficielle des sols et aggrave le ruissellement
- Purger régulièrement les coteaux
- Enherber les chemins en bord de coteau
- Restaurer les fossés collecteurs et les caniveaux en crête de talus.

Ce qui doit vous alerter

Le manuel du parfait troglo (3)
Naturellement, le coteau recule… et les caves inhabitées évoluent vers une dégradation inexorable.
Celle-ci s’est accélérée avec leur abandon au siècle dernier. Une végétation anarchique s’est développée en crête des coteaux et au-dessus des caves, s'est produite une modification des circulations d’eau. Ces éléments ont intensifié l’érosion naturelle des caves. la nature a horreur du vide et reprend ses droits.

Ce qui doit vous alerter :
- Les fractures s’ouvrent, véhiculent de l’eau, des racines y apparaissent
- Les fractures se recoupent entre elles, des blocs se déchaussent et chutent
- Les maçonneries se fissurent et se déforment
- Les piliers sont en forme de diabolo
- Vous constatez des arrivées d’eau brutales après un orage ,une longue période de pluie
- Vous entendez des bruits, des craquements
- Des croûtes de voûtes se détachent
- De la poussière tombe de la voûte et plus particulièrement d’une fissure
 

Effet de la végétation sur la stabilité des pentes

Le manuel du parfait troglo (3)
Pour maintenir et entretenir une végétation appropriée fixant les sols sans développement de racines en profondeur, il faut :
• Entretenir les fossés en crête de talus,
• Drainer les eaux de ruissellement,
• Nettoyer et purger régulièrement la paroi,
• Entretenir les murs de soutènement.
• Choisir des arbres à planter en fonction de leur enracinement  (éviter les racines pivotantes).
• Eliminer le lierre autant que faire se peut, en prenant conscience que leur suppression entraînera la chute éventuelle de pierres.

Recommandations

Le manuel du parfait troglo (3)
Si vous souhaitez  supprimer les arbres de haut jet , cela ne devra se faire que très progressivement (en plusieurs années) par sélection d’arbres à éliminer, prenez conseil auprès d'un professionnel, et surtout auprès de spécialistes de l'habitat troglodytique.
Il est recommandé d’éliminer les arbres de hautes tiges à moins de 10 m du bord du coteau.
Connaître quelques phénomènes :
  • Phénomènes hydriques
 Le feuillage intercepte la pluie : facteur favorable.
 Les racines et les tiges augmentent la perméabilité et participent à une plus forte infiltration : facteur favorable ou défavorable suivant l’état hydrique du sol. Par les racines, les arbres prélèvent l’eau du sol, cela provoque une baisse  des pressions interstitielles : facteur favorable.
 En situation de sécheresse, les arbres diminuent encore la teneur en eau du sol. Il en résulte une augmentation de la capacité d’infiltration en profondeur : facteur défavorable.
  • Phénomènes mécaniques
Les racines vivantes renforcent le sol et augmentent sa cohésion : facteur favorable en situation de forte humidité.
 Les racines des arbres parviennent à s’ancrer dans le sol profond auquel elles apportent un renforcement : facteur favorable. Par contre, elles accroissent l’altération en profondeur : facteur défavorable.
Le poids des arbres est une surcharge: facteur défavorable.
La végétation exposée au vent transmet des efforts dynamiques : facteur défavorable.
Les racines lient entre elles les particules du sol de surface et réduisent ainsi sa sensibilité à l’érosion superficielle : facteur très favorable.
 

Le manuel du parfait troglo (3)
Et pour finir avec la végétation sur le coteau , voici  une liste de quelques plantes qui devrait vous permettre d'en faire un joli coin de paradis... (544,222,192 )
L'avis d'un professionnel est toujours conseillé, et si enrichissant!
Consultez par exemple le blog spécialisé de Côté Jardin sur le portail :www.troglonautes.com/cotejardin37/, dans la colonne de gauche de cette page.
 
Liste des végétaux à planter sur coteaux
 
Plantes vivaces :
• Millepertuis,
• Jasminum nudiflorum (jasmin d’hiver),
• Symphoricarpos albus (symphorine),
• Iris
Arbre à recéper :
• Acer campestre,
• Robinia pseudacacia,
• Sorbus aria (alisier blanc),
• Prunus mahaleb (cerisier de Sainte-Lucie),
• Corylus avallena (noisetier).
Arbustes hauts :
• Juniperus communis (genévrier),
• Laburnum anagyroïdes (cytise),
• Syringa vulgaris (lilas),
• Prunus spinosa (prunellier),
• Ligustrum vulgare (troène).
Arbustes bas :
• Berberis vulgaris (épinette-vinette),
• Buxus sempervirens (buis),
• Cornus mas (cornouiller),
• Cornus sanguinea,
• Rosa canina (églantier),
• Amelanchier ovalis.
 Les rhizomes des iris agissent comme des drains naturels pour le coteau.
Cytise

Le manuel du parfait troglo (3)

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 3 Novembre 2017 à 08:16 | Lu 174 fois




Nouveau commentaire :
Facebook