Le Petit Rapporteur « polar »


Pendant que Lady Trog explore la Littérature, je me suis mis en quête aidé par une « troglonaute » de Provence (*) de lectures plus légères : les polars. Alors, pour vos longues soirées d’hiver, nous vous suggérons de mettre la main sur deux ouvrages de Bertrand Passégué.


Anticipation, Fleuve noir.

Le Petit Rapporteur « polar »
Le Monde d'en bas (Troglo-blues 1)
Bien que Paris soit plus qu'à moitié détruit, Joris n'a pas à se plaindre. Sans les troglos, qui font planer la peur sur la ville, il pourrait même dire que la vie est belle. Pourtant, il n'est pas satisfait de son sort. Et quand l'occasion se présente de l'améliorer, il n'hésite pas. Mais la chance, comme chacun sait, est versatile...


Les maîtres des souterrains (Troglo-blues 2)
Joris a tout perdu. Pourtant, au coeur des souterrains, il recommence son ascension sociale. Une image le guide : Leilia. Mais le passé est là, menaçant...
 
“Une très bonne surprise que ce double roman du Fleuve Noir "Anticipation". C'est un post-apocalyptique (mais l'auteur ne s'attarde pas sur les raisons de la destruction d'une partie de Paris et, sans doute, du monde).
Dans un Paris partiellement détruit, un homme, Joris, apprend par hasard que les dirigeants de la ville sont en cheville avec leurs pires ennemis, les troglos qui vivent dans le métro. Il va essayer de tirer parti de sa découverte... et va échouer. Obligé de se réfugier dans "Le monde d'en bas", il va commencer une ascension sociale exemplaire avant de tout perdre à nouveau.
Le livre ressemble un peu à un "Gilles Thomas" (épreuves, combats virils), avec un héros au caractère bien trempé. Au début Joris paraît assez sympathique puis, au fur et à mesure du déroulement du récit, il devient franchement ignoble avant sa tardive et dramatique rédemption. Le monde décrit dans le roman est assez crédible malgré quelques points qui restent obscurs (comment par exemple les "Troglos" trouvent l'énergie nécessaire au fonctionnement du métro et du RER).
Ce diptyque est vraiment bon, il ménage pas mal de rebondissements et l'écriture et vive et agréable.”


(*) Merci à Chantal Roch Delespaux, "Miss Wikie" qui rejoint les Trogs par ses nombreuses contributions.

Le Petit Rapporteur « polar »


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 30 Décembre 2012 à 09:50 | Lu 228 fois