Le Fleuve, la Tuffe et l'Architecte


Hier soir, mardi 15 novembre, sous l’égide du PNR (Parc Naturel Régional) en présence du Collectif Othon et de François Begaudeau, réalisateur du documentaire, a eu lieu la projection du film « le fleuve, la tuffe et l’architecte » en présence d’un certain nombre d’élus, notamment de Candes St Martin (37), Bourgueil, qui entouraient l’équipe du PNR présidé par Jean-Michel Marchand. Il s’agissait de la réception du reportage réalisé cette année sur le thème des maisons passives. (voir l’article128: Maisons passives et patrimoine troglodytique).


Quel patrimoine pour demain?

Le  Fleuve, la Tuffe et l'Architecte
Une heure quinze de recueils de paroles délivrées par les habitants au sujet de leur patrimoine et de la perception de leur habitat, face au regard des élus, et des échanges entre le jury du concours d’idées « Maisons passives ligériennes ».
L’appellation « maisons passives ligériennes » traduit le projet ambitieux de réunir professionnels et étudiants en architecture, d’imaginer des logements qui allient performance énergétique, intégration patrimoniale, faisabilité technique et mixité sociale. « Ce projet a pour objectif de réfléchir à l’insertion d’architecture contemporaine dans des lieux aux servitudes fortes »
Le premier prix a été remporté par Florine Wallyn pour sa proposition « Elastik », habitat groupé et modulable, à Bourgueil (37).
Il s’agit d’un « concours d’idées » et seulement de cela. N’effrayons pas les alarmistes qui y voient déjà les prémisses de futurs constructions, par exemple au  village d’Art de Turquant. Certains partent déjà à l’assaut de réalisations qui n’existent que dans l’esprit créatif d’architectes.
L’intérêt notamment est de réaliser qu’il s’agit d’intégrer dans le patrimoine existant un soupçon de modernité et de réfléchir au « Patrimoine de demain » et à sa pérennité.
 
 A la fin de la séance, les participants à l’événement se sont vus remettre l’ouvrage récapitulatif du concours d’idées « Maisons passives ligériennes, dessinons le patrimoine de demain » qui sera prochainement disponible ainsi que le film documentaire, dans les mairies du Parc, et au Parc  lui-même à Montsoreau (49). Nous reviendrons prochainement sur le sujet et détaillerons le « projet » de Turquant.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 16 Novembre 2011 à 13:33 | Lu 689 fois