La grotte du Mas d’Azil


Si vos pas et votre auto vous mènent sur le Massif du Plantaurel, dans la commune du Mas d’Azil (Pyrénées ariègeoises), n’hésitez pas à traverser un tunnel assez particulier et original. Il s’agit d’une grotte traversante de grande taille que l’on peut parcourir… en voiture. Le porche de la grotte au sud fait 51 m de haut pour 48 m de large. Mais au-delà du phénomène, c’est un bel exemple de réhabilitation.


Le phénomène

La grotte du Mas d’Azil
Prenez la départementale D119. Elle longe l’Arize sur 410 m : la partie de la grotte-tunnel naturelle fait 420 m de long. C’est l’unique grotte d’Europe qui peut être traversée en voiture. Et c’est la construction de cette route qui est à l’origine des fouilles et découvertes archéologiques.
Parlons géologie : la limite crétacé-tertiaire est visible dans les entrailles de la grotte formée il y a deux millions d’années par l’érosion de l’Arize. Autrefois, la rivière s”écoulait en surface dans la vallée, à 60m par rapport au niveau actuel. Elle s’est enfoncée dans le karstique, agrandissant les failles, évacuant les marnes crétacées, sur environ 600 m. Puis le cours d’eau  refait surface, exception faite au niveau du calcaire de la base tertiaire qui se présente en couches horizontales fissurées.
Parlons préhistoire : La grotte du Mas d’Azil est devenue un haut lieu de la préhistoire, formé il y a deux millions d’années qui possèdede nombreux vestiges récemment découverts dont le « Faon aux oiseaux », propulseur magdalénien, datant de 12000 – 17000 ans avant JC. La grotte est d’abord fréquentée par des animaux et les galeries intérieures sont riches en ossements de mamouths, ours ou rhinocéros.

La réhabilitation

La grotte du Mas d’Azil
La grotte classée Monument Historique depuis 1942 fait l’objet après deux ans de travaux de nouveaux équipements repensés par l’Architecte des Monuments de France, Olivier Weets : mise en lumière, passerelle en encorbeillement au-dessus de l’Arize, autant de nouveautés qui confèrent au lieu une nouvelle vie.
Le coût du projet réalisé sous maîtrise d’ouvrage s’élève à 3,5 Millions d’euros. Le financement est assuré à 80% par le Conseil Général de Midi Pyrénées, le Conseil Général de l’Ariège, la Direction régionale des affaires culturelles de Midi-Pyrénées et le Pays des Portes d’Ariège-Pyrénées.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 3 Juin 2013 à 21:31 | Lu 224 fois