La SFES, mini congrès virtuel

Ni crise, ni masques en mode souterrain


La Société Française d'Etude des Souterrains a initié un enrichissant moment de partage. Les Rencontres virtuelles de la SFES se sont déroulées dimanche 6 décembre avec pas moins de 75 participants : La teneur qualitative habituelle d'un Congrès, chacun chez soi, "démasqué", en mode souterrain. Une quinzaine d'intervenants se sont succédé pour évoquer ce cher monde souterrain.


La fameuse association réunie autour de Luc Stevens nous aura "déconfinés" en pleine crise sanitaire en organisant ces rencontres virtuelles qui nous ferons patienter jusqu'au prochain Congrès que nous espérons non sans une certaine impatience.
La visioconférence fait ses preuves en ces temps si particuliers. Elle nous aura permis de nous découvrir, de nous retrouver et de nous enrichir autour de cette passion commune qui nous anime.
Le programme déroulait une quinzaine d'interventions sous plusieurs rubriques :
Les aqueducs
Le troglodytisme
Les souterrains aménagés
Les carrières
 
Nous reviendrons plus en détails sur certains sujets qui nous ont passionnés , comme les troglodytes en Iran ou le combat pour la sauvegarde des carrières de Meudon.

Vous pouvez détailler le programme et le statut de chacun des intervenants qui se sont succédés tout au long de cette mémorable matinée.
Souhaitons que cette initiative ne soit que le début d'une longue suite d'échanges virtuels, sans les bons moments de partage habituels... Mais certains ont trinqué, verres à l'écran, à l'occasion de cette originale Sainte Barbe.
A qui le tour pour de prochains échanges ?


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 6 Décembre 2020 à 19:33 | Lu 441 fois