L’ homme des cavernes, 21ème siècle

BD, humour


En ces temps où l’obscurantisme se fait menaçant, les Trogs ont fait main basse sur une série bd qui a crevé les petits écrans depuis 2012. Il s’agit de « Silex and the city » créée par Jul (scénario et dessins), une fiction préhistorique et humoristique qui met en scène une famille « sous roche » : les Dotcom. Le titre joue sur les mots en rapprochant l’âge du silex de la série TV Sex and the city »


Silex and the city

La série retrace les aventures d'une famille paléolithique, les Dotcom. Chaque histoire transpose un phénomène contemporain dans un univers pseudo-préhistorique permettant de pousser l’absurde jusqu’à l’extrême. Ainsi, bien que l’écriture  n’ait pas encore été inventée, les Dotcom feuillettent leurs périodiques : Le Nouvel Obscurantiste, l’Humain dimanche ou bien encore Le Monde Diplodocus…
« Nous sommes en 40 000 avant J.-C... Toute la planète semble obéir aux lois de la sélection naturelle... Toute ? Non : une vallée résiste encore et toujours à l'évolution. Dans Silex and the City, c'est tout notre théâtre contemporain qui défile en peau de bête pour une parodie au vitriol de notre société «évoluée ». Avec sa première série, Jul se lance dans une saga familiale en costumes, à l'époque de la préhistoire. Quelle meilleure lorgnette que ces âges obscurs pour éclairer nos turpitudes contemporaines ? »

Jul

Précoce en dessin, élève de L’Ecole Normale Supérieure, agrégé d’histoire, Jul en revient à ses premières amours et se consacre au dessin. Il a publié dans nombre de périodiques, Le Point, L’humanité, Libération, Le Monde… sans oublier Fluide glacial et Charlie Hebdo. Réputé pour ses dessins de presse, il a été révélé au monde de la bande dessinée en 2005 avec Il faut tuer José Bové, où il raille les travers des altermondialistes et qui recueille un large succès critique et public. Il publie depuis des albums de bande dessinée en parallèle de sa production dans la presse.
En Novembre 2016, il devient le nouveau scénariste de la série Lucky Luke. Son album, « La terre promise » tire à 500 000 exemplaires et marque le retour du cow-boy à l'occasion des soixante-dix ans du personnage.
Alors, faites vous plaisir… pour vous détendre, voici quelques os à ronger de chez Dargaud :
  • Avant notre ère, 2009.
  • Réduction du temps de trouvaille, 2010.
  • Le Néolithique, c'est pas automatique, 2012.
  • Autorisation de découverte, 2013. 
  • Vigiprimate, 2014.
  • Merci pour ce Mammouth, 2015
  • Poulpe fiction, 2016
 Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 29 Décembre 2016 à 10:16 | Lu 615 fois