Il serait une fois… au Clos Lucé

Imaginaire souterrain



Visite-pèlerinage au Clos Lucé après la sublime exposition consacrée au prestigieux hôte des lieux, Leonard de Vinci : L’artiste âgé de 64 ans devait y rester trois ans jusqu’à sa mort, le 2 mai 1519.
La tradition selon laquelle il mourut dans les bras de François Ier racontée par Giorgio Vassari dans les « Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes » relève peut-être d’une interprétation erronée des textes. Toujours est-il que Léonard se trouve à proximité du Château d’Amboise, demeure du Roi François 1er . Ce dernier lui confie nombre de projets : au Clos Lucé, Léonard travaille comme ingénieur, architecte et organisant pour la Cour des réceptions et fêtes somptueuses.
 On sait que les relations entre l’artiste et le souverain étaient très proches : « Ici Léonard, tu seras libre de rêver, de penser et de travailler ».
 
 

 
 

Une autre légende

En parcourant les différentes salles de ce château appelé autrefois le manoir du Cloux consacrée à la vie quotidienne du « premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du roi » mon attention s’est rapidement portée sur une descente d’escalier menant au sous-sol « interdit au public ». Cet élégant manoir possédait-il un quelconque souterrain ou des caves ?
J’ai glané quelques infos par ci par là pour apprendre que la cause de l’interdiction était l’obstruction due à un éboulement puis qu’il s’agissait d’un souterrain reliant les deux châteaux respectifs de nos héros permettant au souverain de rendre visite à l’homme de science en toute discrétion. Huit cent mètres séparent les deux édifices et des souterrains labyrinthiques partent de la tour des Minimes qui se dégage du château.
Léonard est enterré à la Collégiale Saint Florentin du château d’Amboise.
 
A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 23 Mars 2020 à 08:45 | Lu 89 fois