Contes et légendes troglos (2) : Le pays Dogon (suite et fin)


Nous vous avions raconté l'histoire du péteur et du Malin, légende qui illustre la naissance de la falaise de Bandiagara au nord du Mali. Voici un autre extrait de l'ouvrage PAROLE D'ANCETRE DOGON, par Patrick Kersalé et Zakari Saye, aux éditions Anako.


"Le retour des femmes"

Contes et légendes troglos (2) : Le pays Dogon (suite et fin)
"Il y a bien longtemps, dans un hameau de la falaise de Bandiagara, les habitants étaient dérangés par de mauvais génies. Chaque fois que les hommes se mariaient, ces êtres maudits venaient la nuit enlever leur première épouse dès qu'elle mettait un enfant au monde.
Voilà pourquoi les hommes furent obligés d'épouser au moins deux femmes.
Tout le monde avait entendu parler du village des génies, mais nul ne savait véritablement où il était. Il semblait se trouver quelque part au milieu d'une forêt dense, très loin du pays des hommes, mais jamais personne n'avait osé s'y rendre. Jusqu'au jour où un garçon d'une vingtaine d'années décida de découvrir ce lieu maudit où vivaient désormais la moitié des femmes de son village. Avant de partir, il alla trouver le hogon (ndlc: représentant de l'ancêtre Lébé Sérou et prêtre du culte de la Terre), afin qu'il lui donnât la route. Très touché par ce geste, le dignitaire réunit tous les vieux sages. Malheureusement, pour ces gens-là, la démarche du jeune homme n'était pas considérée comme une marque de courage, mais plutôt comme une offense à leur égard. Certains demandèrent même que le garçon soit égorgé devant le fétiche de la pluie. D'autres étant opposés à son sacrifice, on lui donna la route. On lui fit cependant savoir qu'il serait exécuté s'il ne ramenait pas toutes les femmes vivantes. Le père du garçon apporta deux coqs, un blanc et un noir, qu 'on offrit en sacrifice au fétiche du voyage."

Contes et légendes troglos (2) : Le pays Dogon (suite et fin)
Le garçon chemine donc vers le village des génies et rencontre sur sa route toutes sortes d'animaux qui viennent à son secours: " Ainsi le chacal,  les abeilles, l'aigle et beaucoup d'autres animaux devinrent ses compagnons de route" et l'aident à atteindre le village des femmes prisonnières.

"Tous se retrouvèrent chez le chef des génies.Celui-ci leur présenta un taureau de dix ans qu'ils devaient terrasser et tuer. Les animaux s'organisèrent afin d'aider le garçon. Le lion entra le premier dans l'enclos. Il terrassa le taureau. Pour le tuer, le garçon fit appel aux abeilles et au serpent qui pénètrèrent par tous ses orifices. Une fois mort, le chacal lui ouvrit le ventre. il en sortit une pintade toute blanche. Par curiosité, le lapin dit :
- Ouvrons le ventre de cette pintade !
Ainsi fut fait.
Il extirpa de son ventre un oeuf gris très lourd, plus lourd qu'un village. Le garçon prit un bâton et cassa l'oeuf. Des femmes de tout âge en sortirent. Les aigles et beaucoup d'autres oiseaux emportèrent les femmes dans les airs et les déposèrent près du village du garçon. Tout le monde sortit pour les accueillir. Les vieux du village remercièrent le jeune homme et l'on festoya deux semaines durant.
"Depuis ce jour, le hogon et les sages interdirent d'offrir une personne humaine en sacrifice à un fétiche".



Voilà ! Nous n'avons plus qu'à souhaiter que des oiseaux nous emmènent sur leurs ailes vers les falaises de Bandiagara, afin d'aller à la rencontrer des habitants de la falaise,  et que les bons génies protègeront longtemps les terres des ancêtres Dogon.


Lady Trog


Rédigé par Renée Frank le Jeudi 6 Décembre 2012 à 08:58 | Lu 260 fois