Cavités mises à jour

Explorations


Chaque jour des chercheurs progressent dans la connaissance du Monde Souterrain qui n’en finit pas de dévoiler ses mystères. Ainsi à Gizeh où la pyramide de Kéops pose question, à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme provençale) où l’on vient de mettre à jour un ancien bain juif. Bien des lieux étonnants restent encore à découvrir.


La pyramide de Keops (Egypte)

Ce haut-lieu de l’antiquité égyptienne édifié il y a plus de 4500 ans, est la plus ancienne des Sept Merveilles du monde à avoir survécu jusqu'à nos jours. Les nombreuses particularités architectoniques et les exploits atteints pour sa construction en font une pyramide à part qui ne cesse de questionner l'humanité. Une énorme cavité vient d'être mise à jour en son sein. Carrière ?  Chambre funéraire ? Les spécialistes s'interrogent.
De récents sondages ont permis de déceler l'existence d'une double cavité, l'une sur son arête nord-est, longue de 30 m et aussi volumineuse qu'un Airbus A320, l'autre plus petite, derrière la façade nord.
 « On savait que l'équipe du projet Scan Pyramids avait détecté deux cavités artificielles, mais on pensait qu'il s'agissait de deux petites pièces. Même si cette cavité est vide, en soi c'est déjà formidable comme découverte », s'enthousiasme l'égyptologue Amandine Marshall.
Mais pourquoi ce vide ? S'agit-il d'un espace qui a servi à stocker et à acheminer des milliers de blocs de pierre pour la construction de l'édifice ? Erigée il y a quatre mille cinq cents ans, Kheops continue du haut de ces 45 siècles d'existence à défier les lois de l'architecture malgré deux cent soixante ans d'exploration.
Comment ses bâtisseurs ont-ils réussi à assembler aussi impeccablement les 2,3 millions de blocs de pierre — dont certains pèsent plus de 60 t — qui composent le colossal monument ? Ont-ils créé pour l'occasion des carrières à l'intérieur de la pyramide ? La cavité découverte pourrait en être une. A moins que celle-ci, située à 105 m du sol, ne corresponde à une chambre funéraire ? Pour Amandine Marshall, l'hypothèse n'est pas à exclure : « La chambre connue sous le nom de chambre du roi, et qu'on visite, n'était peut-être qu'un leurre pour dissuader les pillards. »
Si la mission ScanPyramids, composée de deux équipes japonaises — de l’université de Nagoya et du KEK, un organisme de recherche sur les hautes énergies — et de l’équipe française du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), se garde bien d’avancer la moindre théorie sur ce que pourrait contenir cette cavité, elle fait malgré tout face aux critiques de certains archéologues sur la nature de sa découverte.

Le « Mikvé » de de Saint-Paul-Trois-Châteaux

Saint-Paul-Trois-Châteaux est le lieu idéal pour découvrir à la fois la Drôme provençale et la cité, elle-même, riche d'histoire, qui possède un patrimoine culturel important avec sa cathédrale, ses hôtels particuliers et ses collections archéologiques comme la grande mosaïque de Saint-Paul.
Sur un chantier de logements sociaux, des archéologues menant une opération d’analyses préventives ont découvert des vestiges du passé juif de la ville, notamment un mikvé, un bain rituel juif (dévolu aux purifications corporelles, notamment pour les femmes, ou encore pour une préparation au mariage).
Si les archéologues préfèrent évoquer un "potentiel" mikvé, la conservatrice du musée d’archéologie local, Mylène Lert affirme que les premiers résultats de cette étude ne vont pas à l'encontre de cette hypothèse, et tendent fortement à confirmer les suspicions : "A chaque fois que je descendais dans la cave, il y avait toujours de l'eau. Et compte-tenu de la découverte, dans la maison voisine, de l'arche sainte hébraïque (armoire en pierre permettant de conserver les rouleaux de la torah dans la synagogue), la piste du mikvé a commencé à se révéler. Mais pour aller plus loin, il a fallu convaincre les élus, qu'ils acceptent le financement d'études et de fouilles". Bingo ! lors des premiers sondages dans la cave, la semaine dernière, les archéologues ont découvert une porte, et d'autres élements caractéristiques sous l'enduit des murs. A suivre…
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 21 Novembre 2017 à 11:37 | Lu 229 fois