Black&Mortimer, le monde souterrain


Le monde souterrain, sous vos pieds, lapalissade, foi de Mister Trog : il vous cerne dans la réalité, dans la mythologie et aussi, chers jeunes troglonautes, dans la BD. En ce beau dimanche (il ne pleut pas dans les caves! Quoi que?), je vous propose de découvrir l’univers souterrain de Black et Mortimer créé en 1946 par le dessinateur belge Edgar P Jacob et qui nous emmène en l’occurrence (étonnant non?) dans les sous sols parisiens.


Quelques généralités

Black&Mortimer, le monde souterrain
La bande dessinée d’essence belge a été créée en 1946 dans un contexte de fin de guerre, dans un monde qui se reconstruit, sur fond de Guerre Froide et de décolonisation, il s’agit ici de deux héros, Blake et Mortimer, mêlés à des aventures d’espionnage et de science fiction.
Le charme de la série réside dans une vision “photo et cinématographique” :
“ On peut aussi parler, dans la mise en scène de ses vignettes, de véritables prises de vues, et ceci de façon tout à fait comparable à celles de l'art cinématographique (par exemple le plan panoramique qui débute La Marque jaune). Il maîtrise également un art du montage qui donne à l'œil, sans que le lecteur en ait conscience, une lecture de la planche sous une forme éclatée.
C'est enfin l'un des grands maîtres de l'éclairage, avec une savante et récurrente utilisation d'environnements colorés, tels des filtres (notamment les rouges orangés, les verts et les gris bleus) qui soulignent l'intensité des situations.”
Pour finir, nous sommes à une époque où la bd, genre mineure, se devait de respecter l'écriture : les textes sont rigoureusements écrits dans des cases rectangulaires.

L’univers souterrain

Black&Mortimer, le monde souterrain
S'il est un thème constant, c'est bien celui du cheminement des héros dans un monde clos et souvent souterrain, semé d'énigmes et de pièges jusqu'à l'issue finale en pleine lumière. Diverses interprétations analytiques ont pu être données sur les raisons de l'intérêt de l'auteur pour ces quêtes initiatiques. L'explication tiendrait à une chute que Jacobs aurait faite dans un puits étant enfant, anecdote racontée par Jacobs lui-même dans son autobiographie “Un Opéra de Papier”.

L’affaire du collier

Black&Mortimer, le monde souterrain
Devinez, l’action se déroule à Paris! au Parc Montsouris, dans les catacombes, dans les carrières et tout ça et tout ça!
Le collier de la Reine réapparait tandis que s’évade le pire ennemi de B&M, Olrik. Le collier disparait grâce à un coup monté par ledit Olrik, via les Catacombes. Poursuites infernales jusqu’à Montsouris. Mais tout est bien qui finit bien… le collier récupéré est offert à la France.... par Sir Edward Blake !“L'aventure est exclusivement policière. À la différence d'autres albums, l'auteur n'utilise ni espionnage, ni science, ni politique fiction. Seule, l'évocation assez longue de cheminements dans les sous-sols parisiens avec ses carrières désaffectées et les catacombes donne, ainsi qu'avec la présence des courses poursuites, la dimension typique des aventures de Blake et Mortimer.”
L'histoire se déroule uniquement à Paris (France) aussi bien en surface que dans les sous-sols de la capitale Nous traversons ainsi Port Royal, la rue de la Santé, la place Denfert Rochereau, le Parc Montsouris et bien sûr les égouts de Paris…

Cela me rappelle qu’un de mes prochains sujets sera parisien.
 
Autres albums de notre choix : le Mystère de la Grande Pyramide, Lamarque jaune, S.O.S Météorites, L’affaire des trente deniers…

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.

Black&Mortimer, le monde souterrain


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 19 Mai 2013 à 09:14 | Lu 226 fois