Bertrand Vix, ACTS, tout terrain


Ne vous fiez pas à son allure “bonhomme Nounours” (zut ça va pas lui plaire!). Tout doux, tout doux. Bertrand Vix dirige ACTS (Anjou Cavité Travaux Sécurité) pour assurer notre confort et notre sécurité, pas seulement sur notre territoire mais un peu partout, en France.
Portrait, hum! Je veux dire “interrogatoire” ou interview “mi-figue-mi raisin” genre : tu habites où? (réponse) Quelque part !... parfois déroutant, mais Mister Trog s’accroche au coteau… et obtient des réponses suavement distillées entre deux bouffées de “PM”, volutes garanties.


Anjou Cavité Travaux Sécurité sur le terrain

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils vont un peu partout où la sécurité l'exige. L'entreprise compte huit personnes de terrain. dernier chantier en cours, les grottes de Matata...

Interview d'une coccinelle troglodyte (vous comprendrez en voyant la photo)

Batman sans “Hollywood”
Les murs “Hollywood”, facilement éjectables, il a connu, au cours d’un passé qui finalement… ne vous regarde pas, ni moi, d’ailleurs. Parlons présent, Bertrand fait du tout terrain, des mines de Normandie au coteau saumurois, nonchalance apparente garantie. Le Batman des uns et des autres…
 
Interview.
Sur le “ring”  Vix man face à Trogman !
 
T : Tu es sur quoi en ce moment?
B : Bof (genre Snoopy), la crise est là… (Bon c’est mal barré pour l’interview…) Je reviens de Normandie, et puis un chantier dans le coin de Paris. Ouais! Pas facilement joignable… pas de sucre dans mon café, merci!
 
T : Je vois… (rien du tout ! pas bavard le mec !)
B : Mais , bon… Là bas, sous une route, on a une cavité avec des risques d’effondrement pour les “betteraviers”… pour l’atteindre, faut qu’j’descende dans une ancienne mine à 70 m de profondeur, suivi d’une galerie de 1,8 km avec de l’eau jusqu’à la taille, avant d’atteindre en remontant la poche creuse sous la route. On prend les cotes avec le géomètre, je sécurise, prépare le terrain et demi tour pour remonter à la surface...
Et là, on détermine les endroits à forer pour injecter le béton et renforcer la route… J’ai mal aux cuisses !
 
T : Je vois… (silence interrogatif)
B : Et j’te dis pas… dans la région parisienne, la N4 a provoqué un glissement de terrain menaçant une maison de 380 m2. Là, on a mis en place une “berlinoise à palefeuille” pour contenir le talus et sécuriser la maison, avec moins de deux mètres de largeur pour opérer. Imagine! Comment contenir une dune de sable… faut déjà retenir la masse, avant de creuser et de conforterr. Là, il faut improviser…
 
T : Je vois… Encore un café?
B : Pendant ce temps là, j’ai mes équipes qui bossent…  Entre la pose d’une “longrine autoportée” pour sécuriser la départementale sous l’église de Parnay, la sécurisation du coteau à Montsoreau, et celle de la descente du tunnel à Saumur. Les gars, ils tournent !
Tiens, j’ai pris des photos avec mon i… (vous savez le must des clic-clac-allo- t’es ou?-filet garanti!)
 
T : Super… Encore un café?
B : Ouais…
 
 
A suivre…
 
 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 7 Décembre 2013 à 05:01 | Lu 305 fois