Atiye, the gift,

Série télévisée turque réalisée par Netflix


Rarement une série télévisée ne m’aura autant envoûtée, à la fois par sa narration, et par ses paysages.
ATIYE nous raconte les aventures d’une jeune femme turque qui découvre peu à peu son destin, à savoir tout simplement de sauver l’humanité. L’intrigue se passe dans la Turquie moderne, à travers divers espaces temps et dans des décors anatoliens souterrains prodigieux. Pour l’instant, seules deux saisons sont disponibles sur NETFLIX. On retient son souffle en attendant la suite de cette série au scénario baigné de physique quantique, de souterrains et de mystères.
L’héroïne Atiye traverse de multiples péripéties que nous ne dévoilerons pas ici mais qui nous promènent à travers des sites archéologiques majeures de la Turquie anatolienne : Gobekli Tepe, Nemrut ou Göreme en Cappadoce. De quoi émerveiller les amateurs d’univers souterrains.


GÖBEKLI TEPE

Göbekli Tepe est un site préhistorique du Néolithique occupé aux Xe et IXe millénaires av. J.-C., situé près de la ville de Urfa au sud-est de l’Anatolie, près de la frontière avec la Syrie.
Le site comprend plusieurs niveaux dont certains se chevauchent, avec  des mégalithes, de vastes  enclos  dans lesquels sont érigés des piliers en forme de T sculptés de représentations animales et humaines. Cela représente un projet d'une ampleur inégalée pour cette période.
Göbekli Tepe ne présente pas de trace  de maisons et d'activités domestiques permanentes et ne témoigne pas de l’activité humaine sédentarisée.  Il s’agit surtout d’un témoin spectaculaire des évolutions mentales accompagnant ces changements sociaux et économiques : son iconographie fait découvrir un univers symbolique riche, en lien avec le monde sauvage, et ses structures sont manifestement des lieux destinés à l'accomplissement de rituels, une architecture de type monumental. Ce site est donc interprété comme un sanctuaire servant de lieu de rassemblement pour des groupes de chasseurs-cueilleurs vivant dans la région alentour, qui s'y réunissent pour y tenir des fêtes communautaires.
La dimension symbolique et mystérieuse du site, ses rituels sont propices à l’imaginaire du scénariste de la série ATIYE, THE GIFT.

GÖREME ou la vallée de l’amour

Göreme est le nom d'une vallée et d'une localité de Turquie situées dans la province de Nevşehir en Cappadoce.
Dans un paysage modelé par l'érosion, la vallée de Göreme et ses environs abritent des sanctuaires rupestres, témoignages de l'art byzantin de la période post-iconoclaste, où vivaient des moines anachorètes, ainsi que des habitations, des villages troglodytiques et des villes souterraines, vestiges d'un habitat humain traditionnel dont les débuts remontent au IVème siècle.
À la suite des éruptions des volcans Erciyes dağı, Hasan dağ et Göllü dağ entre le Miocène supérieur et le Pliocène, la lave forma des roches tendres sur la Cappadoce, sur une surface de 20 000 km2. Quelques éruptions eurent encore lieu ultérieurement, notamment en 253 av. J.-C., semble-t-il. Cette roche s'éroda de manière assez rapide, mais moins fortement là où des rochers plus durs la protégeaient, laissant la place aux formations dites « cheminées de fées » caractéristiques de ce paysage de Cappadoce.
Les vallées du parc national de Göreme, creusées dans le tuf volcanique, offrent une rare profusion de cheminées de fées : les mieux protégées de l'érosion conservent leur chapeau de basalte. Les autres deviennent des cônes ravinés. La vallée de l’Amour tient son nom de ses dômes de forme phallique qui se dressent par dizaines dans un paysage spectaculaire.
Dans la série ATIYE qui nous occupe, des portes secrètes mènent d’un monde à l’autre et  certains passages souterrains relient la vallée de l’Amour à Gobekli Tepe…

Nemrut

La jeune femme nous entraîne aussi sur les traces haletantes de personnages réels ou chimériques errant sur les ruines du site de Nemrut.
Situé au sud-est de la Turquie, le Mont Nemrut (Nemrut Dağı) abrite un immense sanctuaire funéraire datant du premier siècle avant J-C. Son sommet culminant à plus de 2100 mètres d'altitude en fait la plus haute montagne de toute la région. Le sanctuaire est composé d'un tumulus central entouré par de larges terrasses où d'immenses statues s'élèvent majestueusement.  A l'est, l'on retrouve une terrasse composée du Grand Autel et de plusieurs statues monumentales. Apollon, Zeus, Héraclès, le Lion et l'Aigle y sont entre autres représentés. Au nord, l'on découvre une vaste terrasse, ancien lieu de rassemblement lors des cérémonies. A l'ouest, l'on admire des statues bien mieux préservées dont Antioche 1er serrant les mains d'Héraclès, Zeus et Apollon
Le sanctuaire de plein air de Nemrut Dag fut construit par Antioche 1er, roi de Commagène. Il est consacré aux divinités perses et grecques, à son propre culte ainsi qu'à ses ancêtres d'Iran. Souvent surnommé la « huitième merveille du monde », le sanctuaire est classé à l'UNESCO et symbolise à lui seul le trait d'union entre l'Orient et l'Occident. Les blocs de pierre gigantesques et les têtes des dieux séparées de leur corps sont en cours de restauration et laissent imaginer les dimensions de cette statuaire antique.

Inutile de vous cacher que nous avons hâte d’aller visiter ce fabuleux musée à ciel ouvert et de découvrir ces divinités qui semblent veiller sur plus de 2000 ans de civilisation, sur les traces de Atiye et de son compagnon archéologue.

En attendant de découvrir la série sur NETFLIX, relisez nos articles sur la CAPPADOCE en tapant CAPPADOCE dans la rubrique RECHERCHE : vous y trouverez de quoi préparer votre voyage ou rêver en restant chez vous en attendant des jours meilleurs.

Lady Trog

A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes
et … http://troglotheque.com
 


Rédigé par Renée Frank le Mercredi 21 Octobre 2020 à 16:25 | Lu 391 fois




Nouveau commentaire :
Facebook