Art Cheval en voix off

Chez Vino Valley, en caves


Courez ou galopez mais ne ratez pas les œuvres exposées dans le cadre d’ Offcheval. L'exposition d'art contemporain ARTCHEVAL sort de son manège habituel et propose aux afficionados de découvrir de nouveaux talents réunis autour du thème équestre. Le festival OFFCHEVAL vous ouvre ses portes du 13 octobre au 4 novembre 2018.


Ce sont pas moins d’une trentaine de lieux répartis dans la ville et une cinquantaine d’artistes qui viennent célébrer la grand’messe équine de Saumur, sous l’égide du Comité Equestre. « Le petit frère d'Ar(t)cheval », comme le présente Marine Peters, chargée des partenariats et de la communication au Comité Équestre de Saumur, est « un festival où l'art va à la rencontre du public dans des lieux où l'on si attend le moins, poursuit-elle ».
Parmi ces lieux, il en est un qui accueille quatre artistes, qui nous tient à cœur, puisqu’il s’agit de Vino Valley qui a mis ses espaces et ses caves à la disposition des artistes invités.

Le restaurant troglodyte La Table des Fouées, la boutique et l’espace Le Double V, bar à vins installé au sein du site exposent quatre jeunes talents. Vous pourrez découvrir les oeuves de Elia Debosschere, Liska Llorca, Fortu et Serge Sangan. Voici quelques-unes de leurs réalisations.

Elia Debosschere


Liska Llorca


Fortu


Serge Sangan


Enfin une soirée est encore disponible et ouverte à la réservation le 24 novembre 2018 : pénetrez sous la roche pour allier les sensations occasionnées par le Cheval, les Vins de Loire, les Troglodytes et la gastronomie locale. Le diner sera ponctué par un spectacle équestre qui se déroulera dans la grande salle sous le puit de lumière.
 
Le restaurant La Table des Fouées
29 rue Ackerman
Saint-Hilaire-Saint-Florent 49400 Saumur France +(33) 2 41 38 62 87
restaurant-saumur@vinovalley.fr
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 14 Octobre 2018 à 07:23 | Lu 123 fois