Souterrains et recensement (1)


La commune de Saint-Cyr-en-Bourg (49) a été désignée comme commune pilote, pour élaborer dans le cadre de la communauté d’agglo (Saumur Agglo), une cartographie précise des cavités et notamment celles situées sous le domaine public, avec l’appui et le savoir faire du CETE de l’Ouest (Centre d’Etudes Techniques de L’Equipement). Quels sont les enjeux d’une telle démarche? C’est ce que nous examinerons au fil des trois sujets à suivre sur votre portail.


Une commune fortement sous-cavée

Souterrains et recensement (1)
Saint-Cyr-en-Bourg est une commune située dans le département de Maine et Loire et la région Pays de Loire, au sud des communes de Chacé, Varrains et Saumur. A seulement 7 Km au sud de Saumur, en limite de forêt de Fontevraud et autrefois sous l’autorité des seigneurs de Brézé, le village de Saint-Cyr-en-Bourg possède un patrimoine troglodytique important. De vastes caves, pour certaines creusées dès le Moyen-Age, servent encore où ont servi naturellement à la vinification des nombreuses AOC du Saumurois ou à la culture du champignon de Paris.

Risque analysé, risque maîtrisé?

Souterrains et recensement (1)
L’objectif  est bien évidemment d’identifier les zones à risques. Deux objectifs poursuivis sont :
- L’inventaire des cavités avec son corrolaire, la mise en sécurité
- En tant que “pilote” la commune pourra servir de modèle à l’usage des autres maires de la communauté d’Agglomération
Le recensement s’appuiera sur la participation des habitants auxquels sera donné un questionnaire. Seront pris en compte les témoignages oraux et écrits et  les données retransmises par photographie aérienne.

Le rôle du CETE de l’Ouest (Centre d’Etudes Techniques de L’Equipement)

Souterrains et recensement (1)
C’est le CETE qui est en charge d’aller à la rencontre des habitants. Il intervient dans le domaine des risques depuis de nombreuses années, sur des aspects aussi divers que la caractérisation des aléas et des enjeux, la prévention et l’intégration des risques naturels et technologiques dans l’aménagement, la réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens, la gestion de crise, les retours d’expérience.
Ses prestations recouvrent principalement les champs du risque d’inondation, de l’érosion et de la submersion marines, des mouvements de terrain, des risques sismiques et vibratoires, des risques technologiques.
Les principaux champs d’intervention de l’organisme portent sur :
- la connaissance du territoire, en particulier sur les systèmes d’informations géographiques, la prospective, l’économie, les marchés de l’habitat, les ségrégations spatiales et la consommation des sols
- l’aménagement et la planification, en particulier le littoral, l’aménagement opérationnel, la planification, le foncier et la politique de la ville
- l’aménagement numérique des territoires
- la modernisation de l’instruction du droit des sols.
 
Nb : Depuis la loi n°2003-699 du 30 juillet 2003, les Collectivités (mairies et Conseils Généraux), en plus de l'Etat, ont désormais obligation de recenser les cavités souterraines. La Base Nationale des Cavités Souterraines abandonnées est gérée par des organismes publics pour le compte de l'Etat.
 
A suivre


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 21 Février 2013 à 07:22 | Lu 332 fois