Sandrine Azara au coeur des troglos


Comment la tuffe et le polycarbonate peuvent-ils s’accorder? C’est ce que montre la jeune artiste Sandrine Azara, en ce moment dans le cadre de la manifestation “Troglos à neuf”
qui se tient à la Rotte de la Rochère à Noizay en Indre et Loire (37) jusqu’au 22 mai.


Sandrine Azara au coeur des troglos

Sandrine Azara est une alchimiste qui organise sa création en relation avec l’espace et le temps. A Nozay, il y a matière puisqu’elle se retrouve en milieu souterrain pour y disposer ses oeuvres ruisselantes de reflets qui se reflètent sur la roche et l’égayent de mille feux. La magie est là. Depuis 2002, Sandrine utilise de fines feuilles de polycarbonate, les “pilux” (symbiose de peinture et de lumière), qui vont vivre le temps d’une installation. Le matériau, tel une gangue transparente, renferme  divers produits à laquelle la transparence du plastique va donner vie. Les pilux deviennent des “êtres” à part entière, organiques et minéraux. Et ils s’intégrent à merveille dans ces espaces souterrains qui les accueillent  quelques jours. Le mariage de la matière et de la lumière obtenu, le spectateur peut à loisir se fondre à son tour dans son propre imaginaire.


http://azara.fr


Sandrine Azara au coeur des troglos


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 20 Mai 2011 à 07:52 | Lu 1096 fois