Le monde souterrain bouge

Des nouvelles du Monde Souterrain


La valorisation des troglos et la réflexion sur les possibilités offertes par le Monde Souterrain (du moins sur notre territoire) avancent pas à pas. En cette fin d’année, nombre de signes sont témoins de cette avancée. Cette année 2015 nous aura permis de découvrir ce qu’il en était dans les entrailles de "Rock Mountain aux Etats Unis, dans la chaleureuse Cappadoce, dans le sud marocain, mais aussi de continuer à suivre les avancées sur notre territoire.
C’est tout d’abord le regroupement des communes, dont Tuffalun est un exemple à suivre, c’est aussi une connaissance approfondie de notre territoire, recensé, cartographié mais encore les progrès technologiques mis en place avec la PRI (Plate forme Régionale d’Innovation) et les « essais » qui vont débuter dans les premiers mois de 2016 à Saint-Cyr-en-Bourg, dans les carrières Lucet.


Tuffalun, à présent nommée

Avec ses trente-six mille six cent quatre-vingt-une communes, la France recense à elle seule 40 % des mairies des vingt-huit pays de l’Union européenne. 86 % de ces municipalités comptent moins de 2000 habitants  et ne regroupent « que » 24,5 % de la population  française. Le pays s'engage dans une réforme territoriale d'ampleur, la commune est, elle aussi, invitée à se transformer. C’est ainsi que 63 communes ont décidé de fusionner en 6 communes nouvelles que le préfet de Maine et Loire a validé par arrêté. Elle ne sont plus de 300 au lieu de 357.
954 + 480 + 355 = ? … Tuffalun ! Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! Il sagit du regroupement des trois communes, respectivement Ambillou-Château, Louerre et Noyant la Plaine. La fusion votée entre les trois communes le 7 décembre dernier sera officielle à compter du 1er Janvier 2016. Avec « Gennes-Val-de-Loire », « Tuffalun » est déjà la deuxième fusion de communes dans le Gennois, les deux seules dans le Grand Saumurois. Ces deux communes à forte spécificité troglodytique seront-elles suivies par Parnay et ses communes avoisinantes ? Et pourquoi pas… à suivre.
 

Après la géographie, la cartographie

Jeudi 10 décembre dernier,en Conseil d'Agglo, les élus ont eu droit à la présentation du nouveau système d'information géographique (SIG) mis en place sur le territoire de l'Agglo.
Le SIG (Système d'information géographique) permet le stockage de toutes les données cartographiques et géo-politiques d'un territoire. Il est étendu à tout le territoire de l’Agglo. Grâce à cet outil, on peut représenter tout ce qui se passe sur un territoire. Les SIG « à grande vitesse » proposent des outils innovants dans l’analyse, la compréhension et la résolution des problèmes, en cohérence avec le passage en PLUI (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) et la rédaction du nouveau SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale).
Tout y sera répertorié, zonage, économie, plans, mais aussi tout ce qui concerne les risques (relevé des cavités et des zones en PPR - Plan de prévention), ce qui nous concerne au plus haut point.
Aujourd'hui, il n'est accessible qu'aux secrétaires de mairie. Mais l'objectif est dans un second temps, dès lors que l'on sera plus avancé et que les données seront plus détaillées, de sortir une application grand public.
 

12° en sous sol

On le savait depuis longtemps : les caves avec une température de 12° en moyenne offrent des conditions idéales pour la conservation, les champignons. En Cappadoce, elles permettent le stockage des fruits avant distribution. Mais pas que… dans notre Saumurois natal où nombre de carrières pourront trouver des … débouchés : une véritable bouffée d’air pour des kilomètres de caves vouées à l’abandon.
Le « DATACENTER » en Saumurois, c’est parti. Les premiers essais auront lieu en janvier dans les Carrières Lucet de Saint-Cyr en Bourg. La méthode est déja utilisée depuis une dizaine d'années, à "Rock Mountain" aux Etats-Unis.
Tout centre de données, composé de différents modules électroniques, génère beaucoup de chaleur. La température idéale de nos chers souterrains permettrait à de tels équipements énergivores de limiter la consommation nécessaire, soit une économie de 30%.
L’ expérience sera mise en place dès janvier grâce aux financements de la Région des Pays de Loire, le Conseil départemental de Maine-et-Loire et Saumur Agglo. L’investissement (300 000 €) repose sur un consortium d’entreprises composé du cabinet d'architectes ENIA architecture, des bureaux d'études Critical Building et Elioth et du fournisseur d'accès Céleste. Le monde souterrain constitue, par sa disponibilité foncière, son inertie thermique et sa sécurité, un environnement propice pour répondre aux enjeux écologiques, économiques et sécuritaires de l’activité datacenter.

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 23 Décembre 2015 à 10:16 | Lu 305 fois