Coteau “allegro ma non troppo”


Qui ne connait pas la douce musique égrainée par le temps… du coteau qui s’altère et s’effondre. Vacarme assourdissant garanti. A Parnay, le coteau situé presque sous l’église se faisant menaçant, il a été procédé à une coupe réglementaire d’hiver. L’intervention s’est passée rapidement hier mardi10 décembre.


Eric Charruau connait bien la musique.  Avec Jean-Yves Dézé et Edouard Pisani, ils se partagent la propriété des galeries situées sous l’église. La semaine dernière, Eric est alerté par l’entreprise qui loue une partie des caves, de petites chutes de pierre.  Le coteau sur cette partie est une véritable éponge gorgée d’eau, résultante des pluies diluviennes qui se sont abattues au printemps et au début de l’été.
Une première purge s’est rapidement imposée, suivie finalement  du constat d’urgence et des mesures préconisées par notre bon “Docteur” Léotot, géologue de son état.

Si l’intervention s’est rapidement déroulée, il a fallu bloquer et dévier la départementale durant quelques heures dans la matinée. Une grue  munie d’un bras articulé de 20 mètres aura été nécessaire pour accompagner les “virtuoses” du coteau, suspendus par des filins pour mener à bien le travail de purge.

Finalement ce sont 450 m3 de blocs et de gravats qui auront été récoltés. La zone de décompression de la paroi rocheuse laisse place à un coteau “flambant neuf”, qu’il faudra  quand même finir de sécuriser.
Il faut dire que dans tout ce périmètre patrimonial, la vigilance est de rigueur et notre belle église doit son salut aux diverses mesures de sécurisation apportées.
 
Merci à Saumur Kiosque et à Patrick Robert pour l’alerte.

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 10 Décembre 2013 à 20:10 | Lu 256 fois