Avec Roc, ça déménage!


L’entreprise Roc Confortation s’est installée depuis peu dans le 49, à Parnay. Les solutions de confortement sont multiples, les prix aussi. Quelques entreprises spécialisées sont ainsi implantées sur notre territoire et proposent toutes sortes de solutions pour contenir le coteau, les habitations troglodytiques. Nous nous proposons d’en faire le tour et de vous les présenter au travers d’une série d’articles sur le sujet “sécurisation”.
Alors, commençons par Roc Confortation, puisqu’en ce moment ils travaillent d’arrache-pied chez les Trogs.


Une équipe béton!

Avec Roc, ça déménage!
Spécialiste dans le domaine de la roche, son confortement, son soutènement et l'aménagement troglodytique, l’entreprise, dirigée par Grégoire Pierson, est depuis longtemps établie à Parcay Melay dans le 37. Depuis peu, elle a installé une base à Parnay au Moulin du Béniquet. Il s’agissait de s’implanter dans le Maine et Loire et de se rapprocher des chantiers en cours.
Roc Confortation, ce sont 25 personnes dont une bonne partie est composée de spécialistes de la roche. Ainsi Valérian qui, fraîchement arrivé de la volcanique île de la Réunion, dirige la base de Parnay. Tous ont une grande expérience de la roche, que ce soit Christophe habitué au travaux sur corde ou Aurélien, qui connait bien le tuffeau, pour ne citer qu’eux.
Roc Confortation, c’est la mise en sécurité en prenant l’environnement en compte (géologie, problèmes de gestion de l’eau...) mais aussi un spécialiste de l’habitat troglodytique (hygrométrie, ventilation,température et lumière) capable de rénover votre habitat creusé, avec un réseau de compétences élargies, habitué aux contraintes du milieu troglodytique. Cest aussi une équipe et des partenaires confirmés dans la stabilisation de vos ouvrages extérieurs et talus.

Roc on the rocks!

Avec Roc, ça déménage!
Et là, je sais de quoi je parle précisement : pas d’anguilles sous roche, pas de mauvaises surprises. Chez les Trogs, nous avons entrepris de conforter et de sécuriser les caves. Bien sûr, elles font penser à Beyrouth ou Damas, mais cela ne durera qu’un temps.
L’entrée de cave (vous savez, là où il y a une grande fragilité due aux écarts de température) a été pourvue de “split-set” (tiges métal enfoncées dans la roche pour maintenir les blocs entre eux). La longueur peut varier, en moyenne de 2 à 5 mètres. En une journée, une petite dizaine de split-set  de trois mètres de long ont été posés. Ouf! On peut franchir l’accès à notre salle cathédrale, sans avoir à se signer. Dans cette grande salle de 10-12 mètres de hauteur, il aura fallu monter plusieurs échafaudages  pour aller au secours d’une roche parfois délitée par le temps et les intempéries; par endroit, il faudra employer la méthode “douce” : carotter les passages pour ensuite y introduire les mèches, tout en surveillant le comportement des blocs, et parfois en appareiller certains pour accroître la sécurité et minimiser les risques en phase de percement. Quatre à cinq jours d’intervention, montage des échafaudages encore en place... la troisième phase de consolidation concerne ma pièce préférée, sans doute un ancien logis, pourvu d’un enclos domestique, où la roche réclamait de l’aide. Le bal des perforeuses a repris de plus belle, mais la roche carottée en quelques points peut dorénavant dormir tranquillement.
Voilà pour le desciptif de cette première vague d’assaut. La deuxième sera donnée en septembre. La roche, comme nous tous, a besoin de reprendre son souffle.
A suivre...

Roc en images

Avec Roc, ça déménage!
Pour finir la première partie de ce sujet, voici un diaporama où l’on peut découvrir quelques gestes dictés par l’expérience et le savoir-faire de quelques-uns des membres de l’équipe de Roc Confortation.
 
Roc Confortation
ZAC de la fosse neuve - Lot N° 8  Parçay-Meslay
02 47 29 07 07 – 06 22 45 88 40
www.roc-confortation.fr
gregoire.pierson@roc-confortation.fr


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 3 Août 2012 à 05:00 | Lu 1152 fois