Troglodyte Dundee, les Aborigènes, Espace et Temps

Série australienne (5)


Pour aller à la rencontre de la culture aborigène d’Australie, il est nécessaire de passer dans une autre dimension spatio-temporelle, « le Temps du Rêve », appréhender le « Serpent Arc-en-Ciel » et et suivre la « Piste des rêves » : « Chaque ancêtre totémique, en voyageant à travers le pays, avait, disait-on, semé une piste de mots et de notes de musique au long de la ligne de ses empreintes de pas. Les Pistes du Rêve couvraient partout le pays, comme des voies de communication entre les nations les plus distantes. Et, en théorie du moins, la totalité de l’Australie pouvait être lue comme une partition musicale. » Bruce Chatwin. The Songlines (Le chant des pistes, 1987).



Après cette étape franchie vous pouvez dans un premier temps, partir à la découverte des sites rupestres de Kakadu, d’Uluru (Ayers Rock) ou encore les monts Kata Tjuta, dans les territoires du Nord pour enfin découvrir à Alice Spring « l’art moderne » aborigène muséifié.
 

Le Temps du Rêve (Tjukurrpa)

Le terme désigne l’essence même de la culture des aborigènes d’Australie. Il explique les origines du monde et de ses habitants : des créatures géantes, tel le Serpent Arc en Ciel sont sorties de la mer, de la terre et du ciel pour y donner la vie, les paysages, fleuves et montagnes. Leurs esprits habitent toujours la terre sacrée. Chaque événement laisse une trace inscrite dans le paysage, la nature découlant des actions d’êtres métaphysiques, ceux qui créèrent le monde.

Toute forme de vie, animale, végétale, humaine fait partie d’un vaste ensemble complexe d’interactions régi par le Rêve. Certains lieux ont donc un « pouvoir de rêve » dans lequel réside le sacré. Les épisodes du temps du rêve ont été transmis par la tradition orale et par des peintures rupestres. À l'exception de ces dernières, la plupart des œuvres aborigènes étaient éphémères : peintures corporelles, dessins sur le sable, peintures végétales au sol…
 

Le Temps des légendes

Les Aborigènes d’Australie sont constitués de 400 groupes linguistiques différents ayant leur propre culture, il existe donc des milliers de mythes et légendes. Tous les peuples sont en symbiose avec la Terre, et chaque être possède deux âmes, une âme mortelle et une âme immortelle. Les mythes aborigènes sont fascinants !Le Temps du Rêve représente pour eux la Création du monde. Leur légendes racontent ainsi cette histoire et elles établissent les règles définissant les relations entre les individus, la Terre et les choses. Le Temps du Rêve est une période avant que la Terre ne soit créée, quand tout était spirituel et immatériel. À l’origine du monde, Bajame, le premier être, lui donna sa forme en le rêvant.
 

Parmi les nombreuses légendes qui jalonnent l’histoire des Aborigènes, il y a celle qui évoque le voyage maritime au bout duquel les premiers hommes posèrent le pied sur le continent austral et rend compte des origines de son peuplement : Yingana, la mère de la création, est venue de très loin, de l'extrême-nord (Keukpi) transportant avec elle beaucoup de bébés dans des paniers. Quand la mer s'est calmée et que le vent est tombé, elle est arrivée près d'un rivage, s'est arrêtée, a déposé un premier bébé lui donnant une langue, un Moyeti, un nom de peau, un clan, un rite. C'était le premier. Puis elle a poursuivi son voyage, en a déposé un deuxième lui donnant un clan et un rite différent. Et ainsi de suite vers le sud et vers l'est.
 
A suivre
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 30 Septembre 2018 à 06:41 | Lu 119 fois




Nouveau commentaire :
Facebook