Passage de relais

Troglodytisme et tourisme


C’est devant un public majoritairement étudiant et féminin que s’est déroulée la conférence sur le troglodytisme présentée par Marie Lucas et orchestrée de main de maitre par Geoffrey Ratouis, Docteur en histoire, professeur à l'université d'Angers. Le Lycée Duplessis Mornay a accueilli une bonne centaine d’auditeurs le 6 Février dernier.


Au coeur du sujet


Marie Lucas, assistante de communication au Château de Vaux-le-Vicomte, dans le cadre de son Master sur la valorisation du Patrimoine en Anjou, a évoqué la question de l’image du troglodytisme et sensibilisé ses partenaires étudiants à travailler sur une nouvelle approche touristique.

Marie est intervenue sous l’œil complice et bienveillant de son directeur de thèse, Geoffrey Ratouis, Maitre de cérémonie à laquelle assistaient bon nombre de ses étudiantes.
Parmi le public, quelques figures bien connues de la Confrérie du Monde Souterrain ont activement participé au débat de fin de conférence.

Philippe Parrain, porteur de l’association « Cinelegende » a présenté son film réalisé… il y a quelques années, où l’on découvre quelques ténors locaux ; déjà fervents acteurs de la cause (troglodytique) j’ai nommé entre autres : Gilles Guérif, Annie Bretheon, Bernard Foyer ou encore Jacques Warminski.

Quelques intervenants ont été conviés au débat et aux questions posées par les étudiants qui découvraient pour bon nombre cette valeur ajoutée de notre territoire que constituent les habitats et sites souterrains : Annie Bretheon (conférencière, conteuse…), Laurent Aubineau (directeur des Perrières et du Mystère des Faluns), Fréderic Marteau (gérant du « Village Troglodytique de Rochemenier) et moi-même : votre serviteur.

Il s’agissait pour Marie, de dresser un état des lieux de l’image du troglodytisme angevin et Saumurois qu’elle connaît bien, et de « refiler le bébé », passage de témoin et de passion à ses correligionnaires, étudiants BTS Saumur qui ont pu découvrir l’ampleur architecturale et les possibilités de conservation et d’avenir qu’offre l’habitat souterrain. A eux de travailler la question… en liaison avec les acteurs locaux et institutionnels, pour notamment la réalisation d’un « argumentaire » précis qui pourrait faire valoir cette richesse incontournable de notre territoire.

La soirée s’est brillamment terminée par un buffet-apéritif organisé par les étudiantes, avec l’appui logistique apporté par la Maison Ackerman.
Action de communication, à renouveler…

Crédit Photos  : Chantal Bouin, alias Troglita

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes  
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 12 Février 2019 à 14:01 | Lu 209 fois




Nouveau commentaire :
Facebook