Intérieurs troglos : La salle de bain (1)

Espace déconfiné


Partout les habitats troglodytiques se révèlent des lieux pourvus de magie, de mystères et d'originalité. Pas un ne se ressemble.
Il s'agit d'espaces atypiques dans lesquels on peut laisser libre cours à son imagination. Cet espace d'aventure est ouvert à la création personnelle. Vous devenez de véritables "spécialistes" en ... la matière.


"Déconfinement" intérieur

Je me suis sentie protégée, à l’abri, dans notre maison troglodyte pendant le confinement. Ce fut aussi l’occasion de procéder à des rangements et à de menus travaux. Je voulais vous faire partager mon intérieur, si cela peut vous encourager ou vous inspirer si vous êtes encore en plein travaux ou aménagements. J’ai constaté moi-même que de visiter d’autres maisons troglos m’a souvent donné des idées, que cela soit d’un point de vue technique ou pour trouver des idées de déco. Bienvenue donc chez nous.

Une ancienne étable réhabilitée

La salle de bain est probablement la pièce la plus célèbre de la maison car elle est décrite plusieurs fois dans des émissions de télévision dont Des Racines et des Ailes, et plus récemment au JT de TF1. Elle surprend toujours les visiteurs.
 
Ancienne étable au sol couvert de paille, située dans la partie non habitable, en retrait de la façade, cet espace ne pouvait pas être aménagé en pièce de vie car il ne disposait pas de lumière naturelle. Son atout : sa hauteur de plafond (environ 10m) et son ancienne cuve à vin. Située sur l’arrière de la maison en fond de cave, nous l’avons rendue accessible en ouvrant un passage depuis le fond de la cuisine. Le « plafond » a été consolidé par l’entreprise Roc Confortation, comme l’ensemble des caves. Le sol a été dallé avec d’anciennes tomettes de grande taille récupérées dans un dépôt-vente, et les évacuations passées sous le sol sont reliées à une pompe de relevage.
 
Nous avons découpé un morceau du mur de la cuve à vin et y avons installé une douche à l’italienne et un bain d’oiseau en zinc pour se tenir sous la douche. L’évacuation se fait naturellement vers l’enchère située en contre-bas, et qui servait à écouler le jus de raisin fermenté. C’est là que nous avons installé la pompe de relevage. Les murs intérieurs de la cuve en ciment ont gardé une couleur ocre due au tanin qui a teinté les parois au fil des années. Sous cette douche circulaire de plus de 2 mètres de circonférence, nous sommes étonnement dans une bulle de chaleur. Les dimensions  permettent de se déshabiller à l’intérieur. Des patères sont prévues pour les serviettes et le peignoir. Un rideau japonais en lin (noren) habille l’entrée de l'habitacle.
 
 

La vieille baignoire en fonte à pattes de lion trouvée dans une brocante trône, quant à elle, au milieu de la salle de bain. Elle conserve la chaleur et permet de se prélasser longtemps. Quelques bougies, une musique d’ambiance, et on contemple durant un long moment les sculptures naturelles de la roche au-dessus de nous qui incitent à la rêverie.
 
Le lavabo en faïence est posé sur un ancien établi récupéré sur place. Au lieu d’un mur nu, nous avons installé une vitre au-dessus du lavabo, qui permet d'apercevoir le salon troglo situé à côté. Il est souvent intéressant de recréer des fenêtres, même intérieures, pour agrandir l’espace et casser les conventions habituelles.
 
 Enfin, le coin WC et la buanderie sont dissimulés par un muret de parpaings allégés que j’ai recouverts d’un enduit industriel. Les angles de ce muret ont été arrondis pour éviter toute ligne droite ou forme trop géométrique qui ne s’accorderait pas à ce décor minéral et naturel.
 
 

Cette salle de bain est magique. Personnellement, elle me rappelle les baignades dans les sources d’eau chaude en pleine nature au Japon. Les singes viennent parfois vous y rendre visite, et se baigner nu dans un décor de mer ou de montagne est un plaisir très populaire, surtout en hiver. Ici, nous avons une petite chauve-souris qui niche au creux de la roche et se réveille au printemps.

 
A suivre…
Lady Trog

 

A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes
et … http://troglotheque.com


Rédigé par Renée Frank le Jeudi 21 Mai 2020 à 19:44 | Lu 145 fois