Intérieur troglo : une façade semi troglo (2)

Aménagement intérieur


Après la salle de bain située en fond de cave (article n°2498), je continue la visite de la maison avec la partie semi troglo qui s’étage sur 3 niveaux. De faible profondeur, couverte d’une demie toiture, la maison est baignée de lumière côté jardin.


Des bibliothèques creusées dans la roche

Au rez-de-chaussée, vous entrez dans une pièce qui dessert l’ensemble de la maison : à gauche la salle à manger, à droite la cuisine, au fond en face, ce qui deviendra le salon troglo, puis sur le côté un escalier étroit qui monte à l’étage.
Cette pièce d'entrée était presque aveugle, fermée au fond par un mur de parpaing. L’escalier était dissimulé derrière un mur de plâtre, et la partie supérieure de la baie vitrée de l’entrée avait été condamnée. Quant à l’accès à la salle à manger, il se faisait par une petite porte et les poutres disparaissaient partout derrière un faux plafond.
 Il fallait laisser entrer la lumière et se débarrasser des murs de plâtre qui cachaient tous les murs en pierre de taille, ainsi que des faux plafonds pour redécouvrir les belles poutres.
 En rouvrant la demi- lune au-dessus de la porte d’entrée, nous gagnons en lumière, surtout en hiver.  Puis nous cassons le mur de parpaing et nous découvrons derrière une magnifique voûte que nous ouvrons vers le salon troglo (ce qui fera l’objet du prochain article). Toutes les portes de bois plein sont remplacées par des portes vitrées chinées dans des dépôts vente ou chez Emmaüs.
Dans la salle à manger débarrassée de ses murs humides gonflés d’humidité, le pignon révèle une niche aux proportions magnifiques, comme dans une chapelle…  Il y avait peut-être la statue d’un saint qui protégeait les lieux… Autrefois la maison était une dépendance du Château de Parnay.

 

Pierre de taille, roche brute ou moellons selon la topographie des lieux

La salle à manger n’ayant que 3 mètres de profondeur, nous creusons le mur adossé au coteau pour élargir l’espace et monter des bibliothèques creusées dans le mur de moellons, avec des étagères de bois et d’ardoise.
 Au sol, dans l’entrée, des dalles de faïence remplacent le damier de vieux carreaux de ciment blanc et rouge hélas trop  abîmés,  et la salle à manger est aménagée avec un béton ciré. Petite erreur : nous oublions de laisser des goulettes comblées de galets entre les murs et le sol pour laisser respirer la pierre. Petite erreur de jeunesse… qui nous oblige à lutter contre l'humidité qui monte du sol.
Si le mur du fond au rez-de-chaussée est composé de moellons irréguliers, celui de l’étage est brut : la roche est taillée à même le coteau. Un enduit de chaux adoucit les surfaces. Nous retirons toutes les parois de plâtre et dégageons les plafonds qui offrent soudain une hauteur magnifiant l’espace. Les 3 fenêtres en façade qui existaient déjà viennent illuminer la pierre qui change de couleur selon les heures du jour. La pièce est ici un peu plus profonde qu’au rez-de-chaussée : la maison suit la topographie du terrain.

Une cabane au-dessus des vignes

Enfin, le grenier aveugle qui était inaccessible avec son plancher branlant, reprend vie : l’ouverture en façade destinée à monter le foin se transforme en fenêtre et nous ouvrons une large meurtrière dans le pignon même. Désormais, nous pouvons contempler les paysages de vignes et le clocher du village de Souzay au loin. 
Ici, étonnement, le mur, d'abord monté en moellons, est appareillé avec soin dans sa partie supérieure, juste sous le demi toit. En effet, nous sommes au niveau du haut du coteau, et il faut soutenir la terre du terrain situé au-dessus, derrière la bâtisse. Un large plancher de châtaignier et des panneaux verticaux de bois sur les murs apportent une douceur qui contraste avec la rigueur minérale et isolent la mince façade de tuffeau. Nous installons de vieilles échelles comme rambardes. Notre chambre est comme une cabane dans les arbres qui bruisse sous la pluie et frémit dans le vent.

Article précédent : Intérieur troglo (1)
A suivre : le salon troglo.
 
L.T.

A retrouver sur www.troglonautes.com
Rejoignez nous sur notre page facebook :
 https://www.facebook.com/troglonautes
et … http://troglotheque.com


Rédigé par Renée Frank le Dimanche 26 Juillet 2020 à 12:50 | Lu 227 fois




Nouveau commentaire :
Facebook