Géologie et patrimoine

Livres


Le patrimoine géologique (ou « géopatrimoine ») est un sous-ensemble du patrimoine naturel. "Il rassemble tous les objets et sites qui symbolisent la mémoire de la Terre, de l’infra-microscopique au point de vue : les traces de vie (fossiles, habitats, mines…), les roches et minéraux, les structures, les indices de climat, l’évolution des sols, des sous-sols et des paysages passés ou actuels". Il comprend notamment l'ensemble des sites naturels d'intérêts géologiques, mais également les collections et autres objets et « curiosités géologiques ». Le terme géologie est à prendre dans son acception la plus large (du grec geo-logos : parler de la Terre), regroupant l'ensemble de la géodiversité. Il inclut la sédimentologie, la paléontologie, la minéralogie, la tectonique, la géomorphologie…
Deux ouvrages évoquent cette thématique et nous paraissent incontournables pour les afficionados du Monde Souterrain.
Le premier décortique les couches géologiques notamment de notre Saumurois, le second recense les richesses de notre sous-sol national.

« Comme un vieil arbre garde la mémoire de sa croissance et de la vie dans son tronc, la Terre conserve la mémoire du passé... une mémoire inscrite dans les profondeurs et sur la surface, dans les roches, les fossiles et les paysages, une mémoire qui peut être lue et traduite. Aujourd’hui, les hommes savent protéger leur mémoire : leur patrimoine culturel. A peine commence-t-on à protéger l’environnement immédiat, notre patrimoine naturel. Le passé́ de la Terre n’est pas moins important que le passé de l’Homme. Il est temps que l’Homme apprenne à protéger et en protégeant, apprenne à connaître le passé de la Terre, cette mémoire d’avant la mémoire de l’Homme qui est un nouveau patrimoine ; le patrimoine géologique. »
(art.6 et 7 de la « Déclaration internationale des droits de la mémoire de la Terre » de Digne, 1991).


Patrimoine géologique : Stratotype Turonien

« L'Anjou et la Touraine constituent deux des plus belles régions historiques de France, classées au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco. Cette aire géographique est souvent associée dans notre esprit aux châteaux de la Loire, aux vins et à une douceur climatique. Mais c'est également ici qu'est défini un étage du Crétacé supérieur : le Turonien. Si la limite inférieure de l'étage est aujourd'hui prise près de Pueblo dans l'Etat du Colorado aux Etats-Unis, le stratotype, situé en France, garde tout son intérêt patrimonial dans la mesure où il en précise le contenu. Ce volume explique tout d'abord les raisons qui ont conduit au XIXe siècle Alcide d'Orbigny à choisir la région "allant depuis Saumur jusqu'à Montrichard" comme région type de son étage Turonien. La progression des connaissances sur le Turonien type est résumée à travers la revue de nombreuses publications. Différents aspects sont étudiés : la succession des couches constituées en grande partie de tuffeaux, les paysages anciens et le contenu paléontologique. Turonien et Homme ont également une histoire commune à travers l'extraction du tuffeau comme pierre de construction, en particulier pour les châteaux de la Loire, mais aussi dans l'utilisation des carrières souterraines comme champignonnières et caves vinicoles. Le patrimoine est enfin valorisé à travers un inventaire des sites préservés et des collections. »

Patrimoine géologique : Stratotype Turonien
Depuis Saumur jusqu’à Montrichard
Editions Biotope
Collection Patrimoine Géologique
Francis Amédro, Bertrand Matrion, Francis Robaszynski,
35 euros
 

Patrimoine géologique, Inventaire national

« Cet ouvrage dresse l'inventaire des sites géologiques de France. Après avoir rappelé brièvement le contexte de cet inventaire, les auteurs présentent un état des lieux des quelques 5000 sites répertoriés. S'en suit une centaine de présentations des sites les plus remarquables. Chaque présentation, richement illustrée et à la portée de tous, saura séduire le lecteur curieux de nos richesses géologiques et lui permettra ainsi de découvrir la beauté de notre patrimoine géologique français. »
 
L’inventaire national du patrimoine géologique a été lancé en 2007 dans le cadre de la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité. Celle-ci précise en ces termes que «l'État […] assure la conception, l'animation et l'évaluation de l'inventaire du patrimoine naturel qui comprend les richesses écologiques, faunistiques, floristiques, géologiques, minéralogiques et paléontologiques». Une méthodologie spécifique a été définie pour cet inventaire.

Patrimoine géologique,
Inventaire national
Patrick de Wever, Grégoire Egoroff, Annie Cornée
Commission de validation nationale de l'inventaire du patrimoine géologique

EDP Sciences
29 euros

 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 28 Novembre 2018 à 09:57 | Lu 74 fois




Nouveau commentaire :
Facebook