Bas les masques chez Ackerman

L'ivresse des formes


Rassurez-vous, le port du masque reste obligatoire pour découvrir visuellement ces objets du quotidien des amateurs de vin réinventés par les étudiant.e.s de cinquième année design de L'ESSAB-site de Rennes. Il s'agissait d'un workshop dirigé par le designer Bertrand Gravier dans le cadre du partenariat entre la Maison Ackerman et la Chapelle des Calvairiennes de Mayenne.


Vous avez un mois pour découvrir (du 15 octobre au 15 novembre) une singulière exposition au sein des caves Ackerman. "L'ivresse des formes, variations sur le crachoir à vin", est une démonstration du jeune et créatif savoir-faire des étudiants en design qui ont réinventé cet objet lié à la dégustation de vin.
 
 

Titre de noblesse

"Le crachat est par son inconsistance, ses contours indéfinis, l'imprécision relative de sa couleur, son humidité, le symbole de l'informe" écrit Michel Leyris. Quelles formes donner à cet objet... ?
Les étudiants laissent libre cours à leur imagination pour créer leurs propres modèles, présentés lors du vernissage de l'exposition.
 
Cet événement s’inscrit dans le dispositif FANDECHENIN porté par la Fédération Viticole de l’Anjou et Saumur, pour la promotion du Chenin blanc sous toutes ses facettes. La Maison Ackerman, et ses domaines et châteaux, en sont naturellement un ambassadeur depuis toujours.

 

Au cœur du chenin

Tout au long du mois pendant lequel seront exposés les crachoirs, la Maison Ackerman propose des visites thématiques exceptionnelles et privées (groupes limités) autour de la découverte du chenin blanc. Une expérience de dégustation inédite qui se déroule au coeur des caves monumentales Ackerman, dans l’espace de la Verrière. Ce lieu unique en son genre prend la forme d’une véritable cave cathédrale : l’ivresse des formes est présente jusque dans l’architecture du lieu d’exposition !

ACKERMAN 19 rue Léopold Palustre 49400 Saint Hilaire Saint Florent
Une exposition design sur l'objet du crachoir à vin avec des réalisations par les étudiants de l'EESAB de Rennes (École européenne supérieure d'art de Bretagne)
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 16 Octobre 2020 à 11:59 | Lu 82 fois




Nouveau commentaire :
Facebook