les troglos d’Emma, des « tro quoi ? »


La semaine dernière, convention manga oblige, votre chère Mistrog s'est offert une semaine de vacances dans les Cévennes, à Alés pour être tout à fait précise. Etant atteinte par le virus et ne pouvant pas vraiment rester sans travailler, le week-end terminé, j'ai couru vers l'office du tourisme pour m’enquérir de la présence de troglos dans la région. Des « tro quoi ? » me fut il répondu. Nous ne sommes qu’au début de mes aventures…


Les aventures de Mistrog « la fouineuse »

les troglos d’Emma, des « tro quoi ? »
L'office de tourisme était désert (hormis les deux employés affairés derrière leurs bureaux). Je me suis avancée et après avoir expliqué que j'étais une touriste, j'ai demandé « Ya t’il des troglos dans le coin ? » La première réponse à ma question fut un " du troquoi ?" rempli de perplexité. L’homme me regardait bizarrement.
Après un long temps d’adaptation de part et d’autre, j'ai appris qu'il y avait beaucoup de grottes, mais très peu de « troglodytisme ». je suis têtue et internet oblige, je suis partie à la recherche d’un gite troglo dans les alentours dont j’avais repéré la trace (chasseuse de troglo oblige). Je suis donc entrée en contact avec la propriétaire qui m'a confié que le gîte existait mais qu'il n'était plus si troglo que ça, qu'il ne lui restait finalement plus qu'une cave qui lui servait... bah de cave, genre débarras. Après de nombreux échanges, elle m'a confié quelques noms, quelques lieux, quelques adresses. Chasse productive ! J’ai foncé.
Et là, surprise. J’ai rencontré des blazés, des « a quoi bonistes » qui ne comprenaient pas l’intérêt de ma démarche, ni celle des Trogs. Certains me l’ont assuré, « on aime bien nos maisons mais pourquoi un portail internet ? inutile, futile… "aussi bizarre que de faire un site ou les gens parleraient de leur HLM".  Dixit un de mes interlocuteurs !  Beaucoup ont découvert le portail par mon entremise mais aucun n'a été séduit par l'idée, pour leur habitat du moins, car parler des troglos, oui, dès lors qu’il s’agit de musées, de caves. 

Bredouille ? non !

les troglos d’Emma, des « tro quoi ? »
Ce qu'on peut retenir du troglodytisme sur Alés et la région, c'est déjà qu'il est assez rare. Ensuite, pour les locaux c'est un habitat comme un autre, juste qu'au lieu d'être sur la terre, il est dans la terre. Ce type d'habitat n'est pas renié, caché ou vu comme honteux, c'est juste une autre façon de se loger. Tout comme les maisons en bois. Rien de plus.
En revanche, si vous passez par les Cévennes et que vous voulez visiter des choses sympa... il y a de quoi faire. Pas en troglo non, mais en grottes ! En effet cette région regorge de grottes et d’écomusées. Et là vous avez de quoi remplir vos journées. Les Cévennes vous tendent les bras !  
Sinon Mistrog, en plus de toutes ces informations sur les grottes cévennoles,  est rentrée avec pleins d'idées pour elle, Proteus et une angine...

photos :  Soraya Whabi et Emmanuelle Villain


Rédigé par Emmanuelle VILLAIN le Jeudi 23 Juin 2011 à 08:59 | Lu 447 fois