Un tailleur nommé Gillet


Si vous longez la D947, qui vous permet de longer les bords de Loire entre Parnay et Montsoreau, vous n’aurez pas manqué de remarquer tel un site de ruines romaines, l’enseigne de Mickael Gillet, tailleur de pierre de son état, installé dans un lieu qui a failli être dévolu à… une station-service! Alors, freinez bien avant le rond point de Turquant et prenez la peine de vous arrêter : un petit parking est prévu à cet effet.


Un relais de famille

Un tailleur nommé Gillet
C’est vrai, cela aurait pu être l’emplacement idéal pour une enseigne Total ou autre Shell. Finalement, je prefère dans ce superbe cadre “Loire à Vélo” y voir s’inscrire une fois de plus la pierre.
Mickael et son frère Fréderic ont repris la suite de leur père installé là depuis 35 ans : au programme, taille de pierre et reproduction de cheminées anciennes. Mickael passe des années d’études à Saint Pierre des Corps, profite de l’expérience paternelle.
Pourtant, rien ne les destinait à la pierre : Mickael devait s’engager dans la mécanique, Fred, quant à lui était maçon. Finalement, ils reprennent l’entreprise paternelle il y a 11 ans. Bien sûr, ils connaissent Jean-Claude Gazeau, le tailleur dampierrois. Mais la clientèle, si elle n’est pas aussi internationale que celle de Jean-Claude, est très variée : clientèle de passage, on fait appel à lui sur toute la France. Voilà pour les acteurs.

L’énergie de la pierre

Un tailleur nommé Gillet
Reste le lieu. Le décor est étonnant de vie et d’intense labeur. Le tuffeau se disperse et vit sous toutes ses formes, tel un florilège. L’ atelier s’offre au regard lorsque l’on descend la légère rampe d’accès. On s’attend, pourquoi pas, à une descente de cave : et bien non. La bâtisse en contrebas, maçonnée, laisse entrevoir un passé à creuser, anciennes portes, vestiges de passages et moultes questions qui attisent ma curiosité. Une cheminée active chuchote sa chaleur à des blocs fraîchement taillés encore trempés, qui devront patienter avant d’être retaillés, sculptés ou posés. Les autres, passives, guident les passants au fil des époques.
 
Automobilistes et autres usagers de la route, faites donc une pause à l’occasion, pour le plaisir.

Photos réalisées par Morgan Delarue, stagiaire "BAC PRO", dans nos murs en janvier 2012.




Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 6 Février 2012 à 14:37 | Lu 537 fois