Tube de lave, tube de l'été


Savez-vous ce qu’est un tube, ou tunnel, de lave ? Partez à leur découverte au rythme de la chanson de Blanche Neige et les 7 nains, en Islande, à Hawaï, au Japon, en Californie, sur l’île de Pâques, où les volcans ont forgé d’étonnants tunnels souterrains. Les Trogs partent, quant à eux, explorer les tubes des îles Canaries… C'est pour bientôt...


Définition

Je ferai appel à Wikipedia pour sa définition limpide :
Un tunnel de lave est formé par une coulée volcanique qui s'est refroidie en surface en formant une croûte solide mais dont le cœur est resté fluide, permettant à la lave de continuer à s'écouler. Lorsque la coulée cesse d'être alimentée par la lave en fusion, elle se vide et laisse une cavité en forme de galerie. Les dimensions sont très variables et peuvent atteindre plusieurs kilomètres de développement. Le plus long tunnel terrestre connu est le Kazumura, à Hawaï avec 59,3 kilomètres.
Les tunnels de lave, que l'on rencontre sur divers sites de volcans rouges à travers le monde, sont associés à un volcanisme de type effusif ( c’est-à-dire qui produit des coulées de lave), généralement de type basaltique d’une grande fluidité. On parle de lave pahoehoe, terme hawaïen signifiant « rivière de satin » en raison des teintes brillantes prises une fois refroidies.
En anglais, on parle de LAVA TUBES.

Morphologie

Les plafonds des tunnels de lave sont souvent ornés de stalactites de basalte figées, qui se sont formées lorsqu'une lave encore pâteuse, ou une roche qui a été ramollie par de nouvelles montées en température, s'est égouttée, phénomène amplifié par l'effet Venturi d'aspiration qui se produit au moment où le tunnel se vide.
C’est le cas à la Gruta das Torres sur l’île de Pico aux Açores où la lave pâteuse du plafond a formé des stalactites de basalte.
On observe le long des tunnels de lave des banquettes, parfois des planchers suspendus, qui correspondent aux traces des variations de niveau de l'écoulement.
Certains sont très spacieux et permettent un accès faciles pour les touristes. D'autres sont plus étroits et effondrés par endroits. Ils sont plus ou moins profonds et labyrinthiques.

En route pour les Canaries

En France continentale, des tunnels de lave anciens sont visibles dans le Velay à Monistrol-d'Allier. En outre-mer, les éruptions du Piton de la Fournaise, sur l'île de La Réunion, produisent fréquemment de nouveaux tunnels de lave. Au Japon, le Narusawa-hyōketsu, qui est également une glacière naturelle, se trouve sous le mont Fuji. Les îles de Sao Miguel, Terceira, Graciosa et Pico aux Açores notamment abritent de nombreux tunnels de lave. Dans le Pacifique l'ile de Pâques en possède également.Les tunnels de lave en Islande auront inspiré Jules Verne pour son voyage au centre de la Terre…

Aux îles Canaries, le tunnel de La Cueva del Viento situé à Ténérife, court sur plus de 17km, avec des galeries réparties sur 3 niveaux. C’est le 5ème plus grand au monde.  A Lanzarote, la Cueva de los Verdes, qui s’est formée il y a environ 30.000 ans mesure 7 km, dont 1km ouvert à la visite. On y pénètre par un effondrement du réseau. L’excellente acoustique a permis d’y construire un auditorium.  Il  comporte aussi une partie sous-marine intitulée « le tunnel de l’Atlantide » de 1,5 km de long. Les Trogs vous y donnent rendez-vous dans quelques semaines pour s'y engouffrer avec délice…
 
 Et vous, quelle sera votre destination ? Swinguez avec les Trogs et les tubes de l'été!

L.T.

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Renée Frank le Lundi 11 Juillet 2016 à 18:29 | Lu 100 fois