« Troglotter » sans frontière : le Maroc


Gilbert Boisbouvier, alias le Trogloman de Gennes nous emmène dans une balade en Afrique du Nord, non pas en Tunisie mais au Maroc dans la vallée du Dadès, et du Haut Atlas. C’est avec plaisir et délectation que nous vous livrons son « carnet de voyage » et nous vous invitons, infatiguables voyageurs troglonautes à en faire autant.


« Troglotter » sans frontière : le Maroc
« Lors d'un tout récent séjour dans la région de Ouarzazate dans le sud marocain, j'ai découvert avec étonnement et admiration la présence de troglos dans la vallée du Dadès et entre Ouarzazate et le col de Tizi N' Tika (2260 mètres) par la route de Térouet.
A l'instar de toutes les recommandations de sécurisation préconisées pour ce type d'habitat que nous pouvons lire à longueur d'articles pour notre patrimoine français, il semble que la nécessité de résider et se protéger du soleil ou du froid hivernal l’ emporte, dans cette région, sur toute peur d'effondrement. En effet, deux types d'habitat troglos relèvent de la performance : un ensemble d'habitats "sous éboulis"  et des abris sous roche creusés ou en pisé accolés à la paroi. »

Les troglos sous éboulis jurassique de la vallée de Dadès

« Troglotter » sans frontière : le Maroc
Les gorges de l'Atlas  sont originellement formées par des roches sédimentaires déposées en milieu marin sur une longue période, du jurassique (205 à 137 millions d'années)  à l’éocène (56 à 34 millions d' années). Ces roches ont été exondées (sortie des eaux) au cours de l' orogénèse alpine (formation des montagnes).Le Dadès et les autres gorges se sont formés au cours du soulèvement ; il s'est donc enfoncé par antécédence dans les roches qui étaient poussées vers le haut, creusant des gorges dans les marnes, grès et calcaires. (Wilkipédia)

 

 


Les troglos et habitats sous roche (site d'Ait Attou entre Ouarzazate et Télouet)

« Troglotter » sans frontière : le Maroc
Ici les habitations sont construites à même la falaise, offrant protection et sécurité, dans une terre plus compacte qui n’est pas sans rappeler certains habitats refuges du bassin méditerranéen. La « table » rocheuse a permis  l’établissement d’un ksar qui domine la vallée.
 
N'hésitez pas à contacter l'ami AZIZ de Aouarzazate  qui a été un super accompagnateur-guide durant notre séjour. Il nous a fait  découvrir les multiples richesses de cette spendide région avec une formule individualisée  permettant de vivre des aventures " en dehors de sentiers battus touristiques" . Je vous le recommande car il sait s'adapter en permanence  à toutes les demandes de ses hôtes et vous permettra de rencontrer les habitants. Le couscous chez l'habitant, et le guide… génial ! Je vous communiquerai, les coordonnées sur le portail où vous pouvez me joindre.

Texte et photos, Gilbert Boisbouvier

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 8 Mars 2013 à 06:46 | Lu 367 fois