Troglos trip (2) Vie de famille.


Le Chemin des Vignes, Issy-les-Moulineaux (92) : après les Crayères des Montquartiers, les Trogs vous emmènent à la découverte du Chemin des Vignes, à quelques pas, découverts par le plus grand des hasards dans la même rue. Un peu plus loin, la présence d’un atelier de contrôle technique automobile (Auto Action contrôle), 97 avenue de Verdun, qui occupe l’une des anciennes entrées de la carrière des Vignes atteste de la réutilisation de ces galeries comme nous l’avons vu précédemment.


Une affaire de famille

Troglos trip (2) Vie de famille.
Nous quittons les Crayères des Montquartiers et redescendons la rue de Verdun : une galerie en dissimule une autre. Et du coup, nous tombons dans une affaire de famille, « le Chemin des Vignes ». La galerie obéit au même principe économique : stockage des vins, réceptif et évènementiel.
Cela fera bientôt cent ans que la famille Legrand occupe le terrain. Au départ, les deux frères Pierre et Alexandre créent une première épicerie qui ne tardera pas à devenir trop petite. Viendra après la fin de la première guerre, l’acquisition d’un deuxième établissement rue de la Banque à Paris. En 1975, la famille revient s’installer à Issy- les-Moulineaux et achète des carrières au lieu dit « le Chemin des Vignes ».
Passage de relais oblige pour le dernier patriarche encore aux commandes : « Aujourd’hui, c’est avec mes enfants, la quatrième génération, Aude, Mathieu et Vincent, que j'avance….et la saga continue , la cinquième génération s’annonce prometteuse. Un siècle ! un véritable « fond » de commerce, la mémoire d’entreprise, l'authenticité du savoir-faire. Dans le dictionnaire du Petit Robert, le mot « commercer » veut dire « comportement vis-à-vis d’autrui ». Le tout se réalise au fil du temps avec une vision commune et dans un esprit d’indépendance.

Une vision commune : la pluridisciplinarité est de mise

Troglos trip (2) Vie de famille.
Que fait-on lorsque l’on possède des galeries souterraines parfaitement sécurisées ?
L’activité de départ est maintenue (grossiste en vin avec des capacités de stockage énormes).  On l’agrémente pour des ventes aux enchères (la dernière est encore sur place : la vente « Alain Delon ») que nous admirons silencieusement. Mais si l’évènementiel est centré sur la culture du vin (fête du Beaujolais, apéros, dîners…), le vin n’est pas omniprésent ou s’accompagne de manifestations culturelles diverses (expositions de peinture, concerts). Centre culturel du vin où surgissent de nombreuses œuvres contemporaines d’artistes qui investissent librement le lieu, où créateurs et public peuvent laisser libre court à leur imagination : un lieu ouvert où nous sommes immédiatement bien accueillis.

L’independance !

Troglos trip (2) Vie de famille.
Elle se manifeste de plusieurs façons, ne serait-ce que par la manière fière dont Aude, notre hôtesse, nous parle de l’aventure séculaire familiale et de l’exploitation des vignes assez particulière. Les vendanges et foulage sont réalisés par les enfants Isséens, les bénéfices sont versés à la caisse des Ecoles, avec la seule volonté familiale. L’événement appartient aux enfants et au « Chemin » : une façon de faire vivre, de partager le patrimoine, mais aussi d’assurer une pérennité, sans l’aide de personne. Ainsi se recrée une vie de quartier, les enfants dessinent et réalisent les étiquettes des bouteilles.

Ma petite entreprise…

Troglos trip (2) Vie de famille.
L’entreprise est relativement réduite : quinze à vingt personnes dont un bon tiers est là depuis presque dix ans : un travail à l’ancienne avec obligation de respect mutuel. Aude commente : « ici ni le patron, ni l’employé n’oublie ses droits… et ses devoirs ». Un véritable savoi- faire et savoir-être? l’entreprise ne licencie pas, c’est une valorisation commune, humaine.
Il y a aussi le restaurant,, la Guinguette, située à flanc de coteau, l’histoire de « saucisse », mais cela nous vous le réservons pour notre prochaine visite.

En attendant ...
www.chemindesvignes.fr
event@chemindesvignes.fr
Tel : 01 46 38 11 66

Et pour vous mettre en appétit...


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 13 Décembre 2011 à 19:28 | Lu 486 fois