Troglos : au théâtre ce soir...


Dampierre sur Loire est une petite commune rattachée à Saumur qui jouxte Souzay-Champigny. Les rues escarpées dissimulent un riche passé troglodytique que l’association des Amis du Bourg Neuf aimeraient réhabiliter en partie. Certains particuliers souhaiteraientt également revaloriser le patrimoine dont ils sont propriétaires. C’est le cas de Judith et Patrick Grima qui ont acheté une demeure qui appartenait au diocèse d’Angers, où demeurait le curé de Dampierre, Jean Brevet. Le couple a dans le même temps acquis les caves situées à proximité qui abritaient un ancien cinéma.


Le curé de Dampierre fait son cinéma

Troglos : au théâtre ce soir...
Ordonné prêtre en 1928, l’abbé Brevet est nommé curé de Dampierre et de Souzay-Champigny en 1961. "Il se met au service de la collectivité toute entière, s’occupe  du transport scolaire pour les enfants, de la cantine, de loisirs et de voyages. Il va même jusqu’à animer un lieu particulier transformé en théâtre, en salle de danse et de concert : une cave troglo qui connaît un certain succès auprès des locaux. Nombre d’entre eux se souviennent encore de ces moments passés sous terre, au fond de l’impasse de la Cure. « Sa camionnette est connue dans tout le village où il fait office d’ambulancier, de mécano ... Il chauffe et entretient l’église de ses deniers, et distribue parfois ses propres vêtements ou des couvertures aux nécessiteux. A 72 ans, toujours soucieux de rencontrer les gens et de ramasser de l’argent pour sa paroisse il est encore auxiliaire des PTT et fait la levée du courrier qu’il emmène à  Angers dans le triangle Brain-sur-Allonnes, Fontevraud, Saumur (150 km/jour). C’est en assurant cette mission qu’il est renversé dans le bourg par un cyclomoteur devant l’ancienne poste le 28 décembre 1976. Il décèdera neuf jours plus tard à l’hôpital de Poitiers sans avoir repris connaissance.
La disparition de ce « bon samaritain » a été un cataclysme pour notre commune, d’autant plus qu’il n’a pas été remplacé et il en est donc le dernier curé titulaire.  La commune et ses habitants ont décidé au printemps de lui rendre hommage en rebaptisant la Place de l’eglise de son nom."
 

La relève

Lorsque Judith et Patrick Grima réinvestissent les lieux, ils décident de restaurer la grande demeure de fond en comble, mais en donnant la priorité à leur lieu de vie principal. La réhabilitation des caves, c’est pour plus tard, d’autant que Patrick amoureux du patrimoine a un projet en tête. Les Trogs ont décidé de faire parler Patrick…

L’entrée,  toujours visible attend muette, de nouveaux visiteurs
L’entrée, toujours visible attend muette, de nouveaux visiteurs

La scéne recèle quelques témoignages du temps jadis un vieux rideau de scène délité par le temps
La scéne recèle quelques témoignages du temps jadis un vieux rideau de scène délité par le temps

Les feux de la rampe sont toujours là.
Les feux de la rampe sont toujours là.

Le site ne demande qu’à être rinvesti avec la volonté de son propriétaire
Le site ne demande qu’à être rinvesti avec la volonté de son propriétaire


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 27 Novembre 2012 à 07:00 | Lu 386 fois