Troglos à plume ou à poil?


C’est quoi encore ce sujet des Trogs? Une histoire à dormir debout? Point du tout. C’est une belle histoire à vivre au fil de la plume et du temps : la renaissance annoncée d’un “Phoenix” des troglos, duveteux pour l’heure, mais nous sommes en hiver. Autour du berceau de naissance, dans l’ombre omniprésente de Françoise Joly, Isabelle, sa fille, aidée de son compagnon Patrick, s’est lancée dans un vaste projet de restauration d’un troglo “magique”. Décidément Parnay secoue ses puces troglodytiques… le Château de Parnay, le chantier des Trogs, et maintenant celui de Dame Isabelle.
Alors Mister Trog et Mister Done ont revêtu leur tenue de chasseurs pour vous narrer ce nouvel “opéra troglodytique où il est question de poils et de plumes. On vous prévient tout de suite, série (feuilleton, je préfère) à épisodes.


Antécédents, où il est question de poils, de plumes et autres considérations

Troglos à plume ou à poil?
Ce troglo nous a fait longtemps rêver, Lady Trog et moi-même. On a même  failli l’acheter il ya plus de 10 ans... Il domine superbement la Loire. Il est labyrinthique à souhait. Il reste discret sur son riche passé, mais les traces sont indéfectibles. Lady Trog l'a évoqué dans sa série d'articles intitulée "sur les traces de Jeanne et Camille Fraysse" ( la cave aux moines). Niché sur et dans  le coteau, à l’égal du panorama “touristique “ de l’Eglise de Parnay, les premiers locataires instables mais fidèles du lieu sont les oiseaux. Emblématiques pour Isabelle, qui revendiquait les troglos à plume, face au sculpteur Jacques Warminsky qui défendait les troglos à poil! Isabelle dont le ramage n’a d’égal que le plumage est tenace et… troglopathe. Ce lieu, elle le porte en elle à travers le temps contre vents et marées et décide d’en faire un lieu de séjour pour amoureux des troglos.
Ce sera la “Troglo à plumes”. Les puristes relèveront “UNE” troglo? Hors donc, dit-on un ou une troglo? On s’en fout. Va pour la troglo! Divers niveaux de lecture, comme ceux  du troglo où vous montez, descendez, remontez, pentes douces, ascensceur (envisagé), bref on ne s’ennuie pas (prenez donc une boussole!).

Présents, où il est question de réhabilitation, percements et autres considérations

Troglos à plume ou à poil?
Investir un troglo est affectif, et financier. C’est une belle aventure où l’on sert un lieu qui nous dépasse. Il prend tout son temps et nous prend le nôtre. C’est la règle du jeu. Qui est le gagnant? Devinez.
Pour l’heure, il s’agit d’un magma de poussière et de bruits mêlés, l’alchimie commence avec pics à l’ancienne, perceuses “pro”. Nous en sommes à l’ouverture, les actes annoncés de cet opéra vont se jouer à la saison en cours et à celle qui s’annonce. L’oiseau prendra son envol en juin. Nous suivrons cette évolution, pas à pas. Une occasion saisie au vol pour nourrir notre insatiable curiosité.

Avenir, où le passé rejoint le présent pour mieux se projeter et autres considérations

Troglos à plume ou à poil?
Vous voulez tout connaitre des troglos, des affres et de la douceur des lieux?
“Sont fous ces angevins, saumurois ou autres troglopathes!”
Alors, on s' la joue, nous les Trogs, sur quelques airs d’opéras en chantier parnaisiens qui vont venir nourrir notre culture troglodytique. On vous donne le La en clé de Sol, majeur, ça c’est pour les risques du métier.

En prime, quelques images prises au vol : (http://youtu.be/OI-w91t3GwY )
 
A suivre… (comme d’hab)

Les Trogs, Mister Done en tête...
Les Trogs, Mister Done en tête...


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 10 Février 2012 à 05:24 | Lu 1520 fois