Troglodytisme et Pôle d’Excellence Rurale


Le Pays Saumurois a porté le projet intitulé « le troglodytisme : richesse du terroir et moteur de l’économie du Saumurois » dans le cadre du Pôle d’Excellence Rurale (PER). Le projet a été retenu par les services du ministère de l‘agriculture. Sur un total de 460, seuls 150 dossiers ont été sélectionnés. L’enveloppe globale de l’état pour le PER est de 127 millions d’euros soit 840 000 euros pour le projet du saumurois.


Les objectifs du PER

S'appuyant sur la structuration et le développement de produits touristiques exceptionnels, le PER du Pays Saumurois répond à quatre objectifs prioritaires : consolider et valoriser un patrimoine remarquable unique en France par sa quantité et sa qualité, contribuer fortement au développement économique du territoire à partir de projets structurants et innovants, conforter Saumur et sa Région comme une destination touristique troglodytique majeure, enfin pouvoir répondre à une demande des clientèles en hébergement insolite, non satisfaite à ce jour.

Le projet

Il  s’articule autour de quatre sites : les Caves de la Gènevraie, Les Perrières, le Bio parc de Doué-la-Fontaine et la Rose Bleue. Un cinquième prévoit la création d’un outil de médiation destiné à promouvoir l’ensemble de l’activité troglodytique du Saumurois. La réponse définitive concernant l’acceptation des projets sera donnée courant septembre. D’ici là, les porteurs de projet devront confirmer et justifier leurs demandes de subvention. Mais rien n’est encore acquis.
Troglodytisme et Pôle d’Excellence Rurale

Appuis stratégiques

Deux programmes d'innovation et de recherche sur le patrimoine troglodytique du Saumurois  appuieront le Pôle d'Excellence Rurale. Tout d’abord la Plateforme Régionale d'Innovation  (PRI) sur le troglodytisme à Turquant consiste en une valorisation et transmission des connaissances et savoir-faire en milieu troglodytique. C’est un organisme d'innovation, de formation et de conseil, destiné au grand public, aux porteurs de projets, aux professionnels de la filière, aux collectivités locales. Vient ensuite le programme de Recherche Néopat. Une équipe de chercheurs des Universités d'Angers, de Nantes et du Mans devront mener un travail sur les 3 prochaines années concernant les nouveaux patrimoines. Le travail concernant les troglodytiques et se traduira par la réalisation d'un atlas des cavités et l'inscription dans une encyclopédie.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 29 Avril 2011 à 10:16 | Lu 410 fois