Troglo paradise!


Je ne vous dis pas où cet endroit paradisiaque se situe. Je garde secrètes certaines informations. Cela s’appelle de la rétention. En tout cas, il existe. Merci à Léa qui m’a mis sur la piste… Toujours est-il que quelque part dans nos Antilles, il y a des « troglos » ! Décidément Mister Trog voit des trous partout.


Troglo « rose »

Montage
Montage
Celui-là manquait à notre collection. L’information et le net font bon ménage et nous permettent de découvrir « un lieu coquin à souhait » pour les afficionados d’une convivialité un peu particulière. Les clubs de rencontre existent aussi en troglo.
Cadre « troglodytique garanti », murs roses, grand bar, piste de danse, alcôves plus ou moins secrètes, décors adéquats, banquettes… L’ambiance est là, musique, animations, soirées à thème, rien n' a été négligé. Messieurs seuls admis, couples libertins bienvenus en toute quiétude et élégance. Bref, le must et le plus que parfait.
Messieurs, il vous en coutera un droit d’entrée de quelques 60 euros, avec des tarifs préférentiels aux couples et aux adhérents.
Qui l’eut cru? Les îles volcaniques dissimulent d’étranges mystères, et j’avoue, foi de Mister Trog, que je n’aurais jamais imaginé des troglos dans cette partie du monde... Satisferai-je mon insatiable curiosité pour découvrir quelle dynamique troglo habite les propriétaires? Une foule de questions se pressent sur mes lèvres : ont-ils obtenu des subventions, y a-t-il eu des travaux de mise en sécurité, sont-ils soumis aux ERP (Etablissements Recevant du Public) ?
Et si je proposais à Lady Trog de faire un tour outre-mer ?
Non, nous ne sommes pas le 1er avril…


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 1 Mars 2012 à 06:27 | Lu 618 fois