Saumur, de cave en cave : Langlois-Chateau


Le 1er Août 1912, Edouard Langlois et Jeanne Chateau fondèrent à St-Hilaire St-Florent (49), la Maison de Langlois-Chateau. Ils se spécialisent aussitôt dans l’élaboration de vins à « fines bulles », leur valant un bon départ, mais Edouard est tué pendant la guerre de 1914-18. Jeanne reprit donc le « flambeau », aidé de son fils et de son gendre.


Saumur, de cave en cave : Langlois-Chateau

En 1973, la Maison familiale Bollinger, d’Aÿ-Champagne qui appréciait énormément la qualité des vins de Langlois-Chateau,  apporta à ce dernier à la fois l’appui financier et l’ouverture de ses réseaux d’agences en France et à l’exportation. La Maison se développa rapidement, ce qui augmenta la capacité de ses caves.

En 2007, l’exploitation s’agrandit de façon importante sur le coteau qui domine la Loire.

A côté de sa production de « fines bulles », l’entreprise produit également des vins dits « tranquilles » à partir de ses domaines.

Langlois-Chateau a su perpétuer son savoir-faire depuis 1885, privilégiant les méthodes naturelles et le respect de l’environnement, en adoptant la culture raisonnée.  La Maison fut l’une des premières à acquérir le label Terra Vitis.

Le marché Français correspond à 45% de la production, tandis que l’export équivaut à 55% de la production.

La Maison a fait le choix d’une Appellation unique pour les vins de fines bulles : Le Crémant de Loire. C’est l’appellation la plus exigeante, qui leur garantit une qualité de renommée. 

Après avoir rejoint Langlois-Chateau en tant que Directeur de Production en 2001, François-Régis de Fougeroux occupe le poste de Directeur Général depuis octobre 2008.



Rédigé par Soraya Wahbi le Vendredi 8 Juillet 2011 à 09:37 | Lu 479 fois