SPA « eau » de gamme, à Montsoreau


Il y a quelques années, une grande bâtisse hissait sa tragédie à l’entrée de Montsoreau. Mais le temps jadis est révolu. La « Marine de Loire » a jeté l’ancre à son port d’attache pour le grand plaisir de voyageurs et amoureux venus d’ailleurs qui après le charme des châteaux retrouvent les bienfaits du SPA … en cave.


« Eau bois métal pierre air »

C’est la devise de Caroline Chagnaux, la maitresse des lieux. La façade d’une grande élégance, entièrement restaurée, dévoile une fois franchi le seuil, un oasis de douceur. L’ accueil se conjugue ici au féminin avec une approche particulière de l’hôtellerie faite de chaleureuses attentions et d’extrème gentillesse.

Je suis tout de suite frappé par l’harmonie discrètement décalée de ce lieu qui associe subtilement les matières telles que le bois, le fer et la pierre. Cette empreinte est déclinée dans les 11 suites et chambres mises à la disposition des voyageurs de passage venus des quatres coins du monde, attirés principalement par nos châteaux et qui trouvent ici une certaine douceur angevine. Il y a aussi la Boutique, qui peut se transformer d’un coup de baguette magique en salle de séminaire, un jardin où l’on peut écouter le silence des oiseaux. Et puis un SPA aménagé dans une cave.....


Calme et volupté

SPA « eau » de gamme, à Montsoreau
Il reste deux éléments, l'eau et l'air... Et là, vous pouvez succomber ! Essayez donc de résister à la piscine à remous en plein air. Descendez quelques marches, l’ancien caveau de dégustation de vin a été revisité et transformé en hammam qui distille une vapeur humide à 35°. Il peut recevoir jusqu’à 10 personnes, et cela tout au long de l’année. Salons de massages, salle de soins esthétiques vous attendent, personnel compétent à l’appui. Et ce n’est pas tout : tout est prévu pour accueillir les couples qui veulent profiter à deux des bienfaits prodigués. Tout a été bien pensé : le sol en bois lisse, les rideaux vaporeux où s'entremèlent couette et lin, le caveau suavement éclairé équipé d' un système de ventilation, de VMC, et de climatisation réversible, toujours dans le silence.

SPA « eau » de gamme, à Montsoreau

Cette réutilisation de l’espace ne s’est pas réalisée sans mal : il a fallu décaisser, nettoyer la pierre, remodeler l’espace. La tentative de sablage de départ a été vite interrompue par Caroline qui a préféré l’usage d’une brosse métallique  et une solution hydrofuge ! Et bien, ça marche… pour l'instant. Le résultat est là.


Bon, permettez… j’y retourne.



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 13 Avril 2011 à 10:04 | Lu 655 fois