Rochemenier à coeur


Décidément, le coeur du troglodytisme bat à Rochemenier. Ventricule droit, l’énergie familiale déployée par la famille Justeau, Norbert en tête, pour développer l’entreprise familiale qui gère “l’Ammonite” et “la Genevraie”.
Aujourd’hui, c’est le ventricule gauche qui nous intéresse, le musée du village troglodytique de ce discret village d’Anjou. Point de travaux d’envergure ici, mais un passage de relais dans la gestion touristique d’un site qui draine des milliers de visiteurs venus d’ici et d’ailleurs, chaque année. “Au revoir Victor, bonjour Fredéric et Patrick”. Nous ne sommes que de passage. Le changement s’inscrit dans la continuité, douceur angevine oblige.


Une référence internationale

Ne circulez pas à grande vitesse dans ce village où tout se passe en dessous, car le sous-sol se nourrit du passé, pour vivre dans le présent et s’inscrir dans le futur. Le projet, développé par la municipalité, est devenu une réalité incontournable du Saumurois, du Maine et Loire et un flambeau international. Petite devinette : combien de sites offrent une “doc” polyglotte? Celui-ci satisfait les 25% de touristes étrangers venus de toute la planète. Jusqu’en février dernier, le site était géré par Victor Leray depuis 34 ans( “Rochemenier, un village pas comme les autres “ art 869 et “Victor Leray, mémoir ‘ographe” art 872). Les anciennes fermes reconstituées deviennent des « appartements témoins » d’une époque au riche passé.
 Le passage de relais se fait en douceur entre Victor Leray et nos deux compères, Frédéric Marteau et Patrick Plou. Nous sommes en juin 2012.

L’après Victor

Rochemenier à coeur
Victor Leray et sa femme habitent tout à côté. Toujours présents, ils conseillent, retrouvent des archives, guident les deux jeunes gestionnaires, car les objets présents dans le musée posent toujours des questions sans réponses, et sur la gestion quotidienne du site. N’étant que néophyte dans le domaine troglodytique, Frédéric s’appuie donc sur Victor, pour améliorer la mise en valeur réalisée par ses prédécesseurs. Une modernité complètement maîtrisée va désormais habiter l’ensemble, grâce à l’outil informatique, une signalétique explicative des espaces rénovés. Nouvelle ère, nouveau logo, décliné dans la “boutique” qui offre aux touristes, objets, livres, gadgets et boissons.

Les projets

Rochemenier à coeur
La réactivation d’un four à fouées abandonné donne le ton du changement le 21 juillet dernier. Il s’agit d’une animation-dégustation en partenariat avec les restaurants et la boulangerie de la commune.
En un an, nos deux gestionnaires ont appris à connaître les lieux, découvrir et appréhender les multiples facettes du troglodytisme. Certaines salles ont été remise en valeur, notamment celles consacrées au vignoble : cela est à inscrire dans la démarche destinée à recevoir le label “vignoble et découverte” qui vient d’être déposé.
Frédéric, en fin d’interview, nous confie quelques grands projets dans l’avenir : un projet de scénographie dans la chapelle souterraine, des animations, des contes, des expositions le temps d’une rencontre.
Mais Frédéric et Patrick ont bien les pieds “sous terre”. Objectif n°1, comment apprivoiser ce site troglo pour qu’il devienne agréable aux visiteurs.

http://www.troglodyte.fr

Rochemenier à coeur
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Merci à Aghathe Bouin, photographe.

Rochemenier à coeur


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 21 Septembre 2013 à 06:21 | Lu 230 fois