Quand Théâtre rime avec troglo


C’est l’été au village d’Art de Turquant, devenu une scène de théâtre permanente avec de nombreuses manifestations qui se déroulent à quelque distance du maintenant célèbre escalier ouvert à la circulation. « Etre ou ne pas être » Peut-être un jour une représentation de Shakespeare en plein air ? En attendant, profitons de l’été et du vent théâtral qui souffle sur la Côte, avec deux créations au sommaire.


Zig Zag Création, c’était vendredi

Quand Théâtre rime avec troglo
La troupe Zig Zag Création a investi la salle troglo disponible du village d’Art de Turquant dévolue aux événements publics, le vendredi 22 juillet. Il s’agissait d'un stage d'une semaine ouvert  au public, traitant du personnage théâtral animé de differentes émotions : pensées, recherches sur le jeu d’acteur. Les scènes présentées sont tirées de « Femmes qui dit » de Guy Fossy (auteur des textes) : Six femmes monologuent à tour de rôle, la Femme-pub, la Femme Destin, Silence, Rupture, Terreur ou encore Cassée.
Le metteur en scène, Philippe Chauveau, connaît la région et le Village d’Art de Turquant, dans le cadre duquel il voulait inscrire son travail. Jackie Goulet, Maire de Turquant, a appuyé ce projet. Et la petite troupe parisienne a découvert l’univers troglo avec un certain ravissement. Pour l’instant il s’agit de « prises de température » pour la troupe qui envisage de venir s’installer ici pour travailler sérieusement et régulièrement. Deux répétitions ont été offertes au public ce vendredi 22 juillet.
Si vous voulez en savoir plus sur Zig Zag Création : www.courschauveau.com  et www.zigzagcreation.wordpress.com  
				 

« Le dernier jour d’un condamné », ce sera mardi 26 juillet prochain

Quand Théâtre rime avec troglo
Dans un cachot, un homme vit son dernier jour en attendant la guillotine. Il livre son vain espoir de grâce, ses souvenirs, ses angoisses. Le Théatre de L’Elixir dirigé par Corinne Barbier et Philippe Fargnot qui s’était déjà illustré sur les planches du théâtre de plein air de Turquant (Sol dell’ Arte), adapte ici le roman de Victor Hugo et dénonce «toutes les peines capitales et irrémédiables de l'humain sur lui-même. »
Les planches seront en plein air devant le Bistroglo et, en cas de pluie, les spectateurs pourront se réfugier à l'Espace Grégoire.
 
Chaud, chaud l’été est chaud au Village d’Art de Turquant

le Mardi 26 Juillet 2011
21:30 - 23:00


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 22 Juillet 2011 à 18:40 | Lu 645 fois