Passage de relais à Matata (2)


Nous en étions restés à la description et aux possibilités offertes par ce magnifique site que constitue les “Grottes de Matata” et qui appartient à la famille Ménant depuis plusieurs générations. Aujourd’hui, je vous propose de partir à la rencontre du père et du fils. Lors de notre passage, ils nous ont très agréablement reçus, et nous ont consacré du temps malgré l’affluence touristique et notre arrivée impromptue ( Julien avait entendu parler des Troglonautes..).
Julien et Philippe, même combat : il s’agit de continuer à entretenir et à développer cette aventure familiale, qui les implique et les soude complètement.


Julien, pur et dur

Passage de relais à Matata (2)
Julien nous reçoit dans son “antre” située au carrefour du site et du restaurant, son lieu de vie : il est aux premières loges. Un studio collé à la paroi rocheuse, maçonné, face à l’étendue de l’océan. “Joli” direz-vous… certes, une grande baie vitrée, une cuisine bien aménagée, plus loin, le lit, la pièce a tout du “loft” branché, adossé à la masse rocheuse. Un bijou… sauf que la roche transpire l’humidité malgré la volonté de la remettre à nue. Bienvenue au club! Quelles solutions sont envisageables? Julien questionne les nobles confrères de la CARMS que nous sommes, sous la houlette du Pape des troglos, Bernard Foyer. Les propositions vont bon train… Bref nous lui conseillons de consulter quelques spécialistes dont le Docteur Léotot, Grégoire Pierson, bref et pour ne vexer personne, notre brochette habituelle…
Et oui, c’est que la route surplombe le talus qui abrite le “loft”… humidité et eaux pluviales garanties. Quelles astuces à mettre en place? Vous le saurez dans un prochain épisode… Pour l’instant, Julien se bat pour respecter la roche et l’environnement.

Une page se tourne

Julien prend la suite de son père dans la gestion du site. Le père veille. Chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Respect

Passage de relais à Matata (2)
Les histoires de famille me fascinent, et m’émeuvent, particulièrement quand il existe une connivence et une complémentarité. Il y a le père, le fils et l’esprit face au temps. Merci à vous, Julien et Philippe.

Passage de relais à Matata (2)
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 5 Septembre 2013 à 06:30 | Lu 328 fois